Ilhan Omar rejoint le nouveau caucus noir-juif du Congrès américain
Rechercher

Ilhan Omar rejoint le nouveau caucus noir-juif du Congrès américain

L'élue démocrate du Minnesota, accusée d'avoir relayé des tropes antisémites, devient membre d'un groupe bipartite ayant pour but de combattre la suprématie blanche

Ilhan Omar, siégeant à la Chambre des représentante américaine, prend la parole pour soutenir les élèves LGBTQ et les autres lycéens de l'État du Minnesota qui ont marché vers le Capitole, le jeudi 21 mars 2019, à St Paul, Minnesota. (AP/Jim Mone)
Ilhan Omar, siégeant à la Chambre des représentante américaine, prend la parole pour soutenir les élèves LGBTQ et les autres lycéens de l'État du Minnesota qui ont marché vers le Capitole, le jeudi 21 mars 2019, à St Paul, Minnesota. (AP/Jim Mone)

JTA — La représentante Ilhan Omar va prendre part à un nouveau caucus bipartite noir-juif au congrès.

Jeudi, le porte-parole de l’élue démocrate, Jeremy Slevin, a confirmé à la Jewish Telegraphic Agency qu’elle comptait rejoindre le groupe parlementaire.

Lundi, trois élus noirs et deux juifs de la Chambre des représentants, issus des Partis démocrate et républicain, ont mis en place ce caucus.

Lancé après une réunion organisée par le Comité juif américain en janvier, il tentera de rapprocher les élus noirs et juifs pour défendre une législation contre les crimes de haine et lutter contre l’idéologie et les actions des suprémacistes blancs.

Il est constitué des représentants démocrates Brenda Lawrence (Michigan), Debbie Wasserman Schultz (Floride) et John Lewis (Géorgie), un vétéran reconnu du mouvement des droits civiques des années 60, et des républicains Lee Zeldin (New York), Will Hurd (Texas).

Ilhan Omar a exprimé son soutien au groupe parlementaire dans un tweet mercredi. Elle a par la suite précisé que cela ne signifiait pas qu’elle soutenait Lee Zeldin, avec qui elle s’était querellée sur Twitter.

L’élu républicain juif a qualifié cette dernière d’antisémite. Elle a retweeté d’autres personnes ayant désigné Lee Zeldin d’islamophobe. Dans un tweet au sujet du nouveau caucus, elle a évoqué « l’intolérance de Zeldin », ce à quoi Zeldin a répondu que son homologue démocrate tentait « d’empoisonner » la nouvelle coalition.

En février, Ilhan Omar avait fait l’objet de vastes condamnations pour un tweet dans lequel elle semblait dire que le soutien américain à Israël était lié aux dons du lobby pro-Israël. Pour beaucoup, ces propos puisaient dans des tropes antisémites sur l’influence juive et l’argent. Auparavant, elle avait suscité des critiques pour un tweet datant de 2012 dans lequel elle disait qu’Israël avait « hypnotisé » le monde.

Le Comité juif américain a indiqué espérer que faire partie de ce caucus « sensibilisera la représentante Omar à l’importance, l’histoire et les réussites des relations entre noirs et juifs dans notre pays ».

« Il s’agirait du meilleur résultat possible », a déclaré Kenneth Bandler, le directeur des relations du groupe, dans un e-mail à la JTA.

Pour ne pas être en reste, Ilhan Omar a tweeté que « mon espoir ici, c’est que Zeldin puisse apprendre et évoluer ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...