Rechercher

Ille-et-Vilaine : Une manifestation suite à des tags antisémites

Les tags découverts fin janvier sur des ponts et échangeurs indiquaient : « C’est les juifs le problème » et « juifs = pédo »

Une manifestation organisée à l’initiative de partis politiques et mouvements de gauche et d’extrême gauche suite à des tags antisémites, le 5 février 2022, à Saint-Domineuc (Ille-et-Vilaine). (Crédit : Twitter / @StephaneLenfant)
Une manifestation organisée à l’initiative de partis politiques et mouvements de gauche et d’extrême gauche suite à des tags antisémites, le 5 février 2022, à Saint-Domineuc (Ille-et-Vilaine). (Crédit : Twitter / @StephaneLenfant)

Fin janvier, deux tags antisémites ont été découverts sur les ponts et échangeurs de Pleugueneuc et Saint-Domineuc en Ille-et-Vilaine. Ceux-ci indiquaient : « C’est les juifs le problème » et « juifs = pédo ».

Après un dépôt de plainte, une manifestation contre la « banalisation des discours de haine » a été organisée devant la mairie de la ville de Saint-Domineuc le 5 février, à l’initiative de partis politiques et mouvements de gauche et d’extrême gauche – le Parti socialiste, le Parti communiste, Europe Ecologie Les Verts, le Nouveau parti anticapitaliste, la France insoumise, l’Union démocratique bretonne et la CGT.

Le rassemblement a réuni une centaine de personnes, a rapporté France 3 Bretagne.

« Certains ont été surpris qu’on organise une manifestation pour quelques tags », a déclaré Pierre Chapa du NPA à la chaîne. « Mais le fond de l’air est brun. La société s’habitue peu à peu à la banalisation de la parole raciste, antisémite ou sexiste. Pas nous. »

« Les inscriptions de mauvais goût sur la 4 voies, nous sommes habitués, mais, ça, ce n’est pas possible. Je suis en colère. Le rassemblement est symbolique », a lui déclaré Benoit Sohier, maire socialiste de Saint-Domineuc. « Mais il est important pour dire que l’on n’accepte pas ! Ici, on ne tolère pas l’intolérable ! »

Dans leur communiqué annonçant l’évènement, les organisateurs écrivaient : « Quand certain.e.s candidat.e.s comme Marine Le Pen ou Eric Zemmour soufflent sur des braises incandescentes et passent leur temps à attiser les haines, cela a des conséquences concrètes. Cela peut même conduire au pire. Aujourd’hui c’est sur les murs de notre territoire que s’exprime la haine des juifs. Nous ne laisserons pas les idées fascistes s’installer en Bretagne Romantique. L’Histoire nous a hélas appris ce que les semeurs de haine sont capables de faire, si nous les laissons prospérer. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...