Israël en guerre - Jour 289

Rechercher

Inculpation d’Effi Sayonov, 35 ans après avoir tué un enfant de 2 ans

Selon l'accusation, ce résident de Lod, déjà interrogé pour des photos obscènes envoyées à la tante d'Ilaï Kirushin, a avoué le meurtre, même si cela serait dû à des voix dans sa tête

Des volontaires de ZAKA sur les lieux où un garçon de 2 ans a été poignardé à mort, à Lod, le 28 décembre 2023. (Crédit : Jonathan Shaul/Flash90)
Des volontaires de ZAKA sur les lieux où un garçon de 2 ans a été poignardé à mort, à Lod, le 28 décembre 2023. (Crédit : Jonathan Shaul/Flash90)

Un homme de 35 ans de Lod a été inculpé dimanche pour avoir poignardé à mort un bambin en plein jour dans le cadre d’un sordide complot visant à se venger de la tante de l’enfant, ont déclaré les procureurs dimanche.

Effi Sayonov, 35 ans, a été inculpé par le tribunal de Lod pour le meurtre aggravé d’Ilaï Kirushin, 2 ans, qui a été poignardé à mort devant une épicerie de la ville le 28 décembre, alors que la mère de l’enfant, Katrina Kirushin, faisait ses courses à l’intérieur.

Sayonov, qui avait déjà été interrogé pour des photos à caractère sexuel envoyées à Ilana Brikman, la sœur de Katrina, a été arrêté le même jour.

Dans une requête adressée au tribunal pour qu’il soit maintenu en détention dans l’attente de l’issue du procès, le ministère public a écrit que Sayonov avait admis avoir tué l’enfant et qu’il affirmait que des voix dans sa tête l’avaient poussé à le faire.

Selon l’acte d’accusation, Sayonov a rencontré Ilana lorsqu’elle s’est rendue dans un magasin d’électronique, où travaillait le suspect, pour acheter une protection d’écran pour son téléphone plusieurs mois avant le meurtre.

Elle n’a rien acheté ce jour-là, ce qui a contrarié Sayonov, qui l’a traitée de « cliente difficile » et d’épithète pour désigner un non-Juif. Elle est retournée au magasin le lendemain pour se plaindre au propriétaire du comportement de Sayonov.

Ilaï Kirushin, poignardé à mort à Lod le 28 décembre 2023. (Crédit : Autorisation)

En septembre, Ilana avait déposé plainte auprès de la police après qu’une photo non sollicitée des parties génitales d’un homme eut été envoyée sur son téléphone depuis un numéro inconnu. Sayonov est apparu comme un potentiel suspect dans l’enquête et avait été interrogé par la police.

En novembre, Sayonov s’est approché d’Ilana lorsqu’elle est retournée au magasin et lui a demandé d’abandonner les poursuites, en lui remettant une note sur laquelle figuraient son numéro d’identité et le numéro de dossier de l’affaire.

Environ une semaine avant le meurtre, il a vu Ilana se promener avec sa sœur Katrina et son neveu Ilaï et lui a demandé de lui rendre la note, ce qu’elle a dit qu’elle ferait, selon l’acte d’accusation.

À un moment donné, Sayonov a décidé de se venger d’Ilana et a commencé à se promener avec un couteau, selon l’accusation.

La police sur les lieux où un garçon de 2 ans a été poignardé à mort, à Lod, le 28 décembre 2023. (Crédit : Jonathan Shaul/Flash90)

Le 28 décembre, il a aperçu Katrina avec son fils Ilaï, assis dans une poussette, accompagnée d’une amie, qui n’a pas été nommée dans l’acte d’accusation, et de sa fille, également en poussette. Il est allé récupérer le couteau dans sa voiture et les a suivies alors qu’elles se rendaient à l’épicerie du coin.

Katrina est entrée dans le magasin, laissant son amie à l’extérieur pour surveiller les enfants. Sayonov s’est alors approché de cette dernière et lui a demandé lequel des enfants était celui de Katrina. c’est à ce moment qu’il a sorti son couteau et a poignardé Ilaï à quatre reprises dans la poitrine et la tête.

Ilaï a été évacué d’urgence vers l’hôpital Assaf Harofeh où son décès a été prononcé.

Peu après le meurtre, le maire de Lod, Yaïr Revivo, avait déclaré que le suspect était « mentalement dérangé » et qu’il avait affirmé entendre des voix.

Toutefois, l’acte d’accusation indique également que Sayonov avait pesé le pour et le contre.

La chaîne publique israélienne Kan avait rapporté en décembre que les parents de Sayonov avaient tenté en vain de le faire hospitaliser en raison de la détérioration de ses facultés mentales.

Le site d’information Ynet a cité l’avocat de Sayonov, qui a qualifié l’incident de « terrible tragédie », mais a affirmé que son client était « mentalement perturbé, avec une vision déformée de la réalité ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.