Israël en guerre - Jour 145

Rechercher

Un enfant de 2 ans poignardé à mort devant sa mère à Lod ; le suspect a entendu des « voix »

Le maire, Yaïr Revivo, affirme que le suspect présente des troubles mentaux ; des passants auraient immobilisé l'agresseur jusqu'à l'arrivée de la police

La police sur les lieux où un petit garçon de 2 ans a été poignardé à mort, à Lod, le 28 décembre 2023. (Crédit : Police israélienne)
La police sur les lieux où un petit garçon de 2 ans a été poignardé à mort, à Lod, le 28 décembre 2023. (Crédit : Police israélienne)

Un garçon de 2 ans a été poignardé à mort devant sa mère dans la ville de Lod jeudi, le suspect aurait déclaré avoir entendu des « voix » avant de commettre le crime.

L’enfant a été transporté dans un état critique à l’hôpital Assaf Harofeh, et présentait des lésions à la tête. Les médecins n’ont pas pu lui sauver la vie et ont prononcé son décès.

La police israélienne a déclaré qu’un homme suspecté d’avoir commis l’attaque avait été arrêté. Elle a précisé que, contrairement à une première évaluation, le suspect n’avait aucun lien familial avec la victime.

Indiquant d’éventuels troubles mentaux, la police a déclaré que le suspect « sera présenté à une audience avec une demande de prolongation de sa détention ainsi qu’une demande d’évaluation professionnelle ».

Le maire de Lod, Yaïr Ravivo, a qualifié l’agression de « tragédie ».

Il a décrit le suspect comme étant « mentalement dérangé, qui prétendait avoir entendu une voix mystérieuse lui parler ».

L’homme « s’est déchaîné en direction d’une poussette dans le centre commercial du quartier de Ganeï Aviv, et l’a poignardé à mort devant sa mère », a indiqué Ravivo.

Un habitant du quartier, qui s’est présenté uniquement par son prénom Moshe à Walla, a déclaré qu’il se trouvait dans un supermarché lorsqu’il a entendu des cris.

« J’ai couru à l’extérieur et j’ai vu un homme maîtriser le suspect, lui mettre un genou à la gorge pour le maintenir au sol », a témoigné Moshe, ajoutant qu’au début, les gens ont pensé qu’il s’agissait d’une attaque terroriste et ont même essayé d’agresser le suspect.

« J’ai vu le visage [du suspect] et j’ai compris qu’il ne s’agissait pas d’une attaque », a affirmé Moshe.

Il a ajouté qu’il avait pu voir le bambin poignardé dans sa poussette et qu’il avait immédiatement alerté la police et les premiers intervenants.

« J’ai pu voir la famille du bébé aux alentours, des gens qui pleuraient et s’effondraient », a ajouté Moshe.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.