Infiltration à la frontière de Gaza : Tsahal ouvre le feu, un mort
Rechercher

Infiltration à la frontière de Gaza : Tsahal ouvre le feu, un mort

Deux autres Palestiniens ont été arrêtés, dont l'un dans un état grave qui a été transporté à l'hôpital par hélicoptère ; le quatrième suspect s'est enfuit dans la bande de Gaza

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des Palestiniens affrontent les forces israéliennes le long de la frontière entre la bande de Gaza et Israël, à l'est de Khan Younès dans le sud de Gaza, le 22 juin 2018. (AFP Photo/Said Khatib)
Des Palestiniens affrontent les forces israéliennes le long de la frontière entre la bande de Gaza et Israël, à l'est de Khan Younès dans le sud de Gaza, le 22 juin 2018. (AFP Photo/Said Khatib)

Les soldats israéliens ont ouvert le feu sur quatre Palestiniens qui ont franchi la clôture de sécurité au sud de Gaza et qui ont incendié un poste vacant de Tsahal lundi, tuant l’un d’entre eux, a déclaré l’armée.

Selon l’armée, les quatre jeunes Palestiniens ont franchi la clôture à l’est de Rafah dans le sud de la bande de Gaza et ont mis le feu à un abri de tireur d’élite près de la frontière.

« Les soldats de Tsahal ont repéré l’infiltration et surveillé l’incident. Ils ont poursuivi les terroristes et ont ouvert le feu sur eux », a déclaré l’armée.

« Suite aux coups de feu, un terroriste a été tué, un autre a été grièvement blessé et a été emmené pour être soigné, et un autre a été remis aux forces de sécurité pour être interrogé », a déclaré l’armée israélienne dans un communiqué.

Le suspect palestinien grièvement blessé a été évacué vers l’hôpital Soroka de Beer Sheva dans un hélicoptère de Tsahal, a indiqué l’armée.

Un porte-parole de l’hôpital a dit que son état s’était amélioré et qu’il recevait des soins au centre de traumatologie.

Selon les médias palestiniens, l’un des suspects a réussi à regagner la bande de Gaza. Il a été évacué vers un hôpital voisin avec une blessure par balle à l’épaule, a déclaré le ministère de la Santé de Gaza, dirigé par le Hamas.

Pendant que les soldats poursuivaient les suspects, ils ont déclaré avoir entendu des coups de feu tirés en leur direction, a indiqué l’armée.

La chaîne d’information Shehab, affiliée à l’organisation terroriste du Hamas, a indiqué que les coups de feu ont été tirés par des membres de groupes terroristes palestiniens de la région.

Aucun blessé israélien n’a été signalé.

L’armée israélienne a accusé le Hamas, qui dirige Gaza, d’être derrière la violation de la frontière ainsi que d’autres qui se sont produites récemment, dans lesquelles les Palestiniens ont mis le feu à des positions militaires israéliennes et au matériel utilisé pour la construction d’une barrière souterraine autour de la bande de Gaza pour contrer les tunnels d’attaque.

« Le Hamas est responsable de tout ce qui se passe dans la bande de Gaza et de tout ce qui en découle, et il est derrière les tentatives de violation de la frontière et des dommages causés à l’infrastructure de sécurité. L’armée israélienne prend ces incidents au sérieux et continuera d’y répondre avec sévérité et fermeté », a déclaré l’armée.

Des soldats israéliens emmènent un Palestinien blessé qui, selon l’armée, a tenté de franchir la barrière frontalière à l’est de Jabaliya, dans le nord de la bande de Gaza, le 27 juin 2018. (Saïd Khatib/AFP)

Un certain nombre de cas similaires se sont produits ces dernières semaines au niveau de la clôture de sécurité à l’est de Rafah.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...