Intel présente son nouveau campus à Haïfa, évalué à 200 M de $
Rechercher

Intel présente son nouveau campus à Haïfa, évalué à 200 M de $

Le PDG d'Intel sera en Israël la semaine prochaine ; le géant américain de la technologie prévoit d'employer un millier d'Israéliens pour fabriquer les "puces du futur"

Les nouveaux processeurs Intel Core 10e génération d'Intel Corp. sur une carte mère. (Autorisation)
Les nouveaux processeurs Intel Core 10e génération d'Intel Corp. sur une carte mère. (Autorisation)

Le géant américain de la technologie Intel Corp. a déclaré mercredi que son nouveau PDG, Pat Gelsinger, se rendrait en Israël la semaine prochaine pour annoncer la création d’un nouveau campus de 200 millions de dollars dans ce pays afin de développer les « puces du futur ». La société a également l’intention de recruter un millier de nouveaux employés sur place cette année.

Cette annonce intervient alors que la concurrence entre les principaux fabricants mondiaux de puces s’intensifie. Les multinationales se disputent les meilleurs talents qui leur permettront de garder une longueur d’avance, alors que le monde compte de plus en plus sur Internet depuis la pandémie de coronavirus.

Israël est en train de devenir le champ de bataille de cet affrontement. En mars, Google a nommé Uri Frank, un ancien cadre d’Intel Corp., au poste de vice-président de l’ingénierie pour la conception de puces de serveurs, afin de diriger une équipe en Israël chargée de « doubler » la conception et la fabrication de puces personnalisées pour accroître les performances de ses systèmes informatiques.

Nvidia, un fabricant de puces américain, a déclaré qu’il prévoyait de recruter 600 ingénieurs sur place pour stimuler ses activités en Israël dans le domaine de l’intelligence artificielle. Microsoft chercherait, quant à lui, à investir plus d’un milliard de dollars en Israël, notamment pour développer ses activités de recherche et développement dans le domaine des puces. Facebook chercherait également à mettre en place un centre de R&D en Israël axé sur le développement de puces.

Le campus d’Intel accueillera 6 000 développeurs de matériel et de logiciels pour les puces électroniques du futur, selon le communiqué. L’installation s’étendra sur des dizaines de milliers de mètres carrés et sera construite selon un nouveau « modèle hybride » dans lequel des milliers de travailleurs pourront travailler en partie à domicile et en partie au bureau, a indiqué Intel dans un communiqué.

Le futur campus d’Intel Corp. (Autorisation)

Les travaux du nouveau bâtiment commenceront prochainement et devraient être achevés d’ici 2023. Il comprendra des espaces de travail individuels et collaboratifs qui seront modulaires et pourront être adaptés en fonction des besoins, des salles de réunion pour les rencontres en présentiel et les vidéoconférences, ainsi que des restaurants et cafés éphémères, précise le communiqué.

Le campus, installé à côté de la plage de Haïfa, inclura des milliers de mètres carrés de zones sportives et d’espaces verts naturels qui seront situés autour du bâtiment, à l’intérieur et sur le toit, ajoute le communiqué.

Le nouveau campus vert et durable, équipé d’installations de construction « intelligentes », comprendra un centre d’accueil ouvert au public, un auditorium, des laboratoires avancés et des technologies de construction intelligentes, précise le communiqué.

Pat Gelsinger, PDG de Intel (Capture d’écran YouTube)

Le PDG, Gelsinger, a déclaré qu’il ferait d’autres annonces au cours de sa visite en Israël.

L’entreprise a déclaré qu’elle prévoyait de recruter des ingénieurs en matériel, logiciels et dans le domaine de l’intelligence artificielle, des ingénieurs électriciens et des professionnels de l’informatique, allant des étudiants aux ingénieurs expérimentés titulaires de diplômes d’études supérieures.

Compte tenu de la concurrence pour les talents en Israël, alors que la nation est confrontée à une pénurie aiguë d’ingénieurs et de programmeurs, Intel a l’intention de mettre en place une initiative nationale pour « augmenter le volume de main-d’œuvre qualifiée et pertinente dans les domaines de la science et de la technologie », indique le communiqué.

Intel est le plus grand employeur privé en Israël avec 14 000 travailleurs :
7 000 travailleurs du développement dans tous les centres de développement d’Israël, 4 900 travailleurs de la production et 2 100 employés de Mobileye, Moovit et Habana Labs, que la société a acquis. La société dispose actuellement de trois grands centres de développement situés à Haïfa, Petah Tikva et Jérusalem, et d’une usine de fabrication de puces avancées à Kiryat Gat.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...