Interdiction des essais nucléaires : Paris appelé à convaincre les pays récalcitrants
Rechercher

Interdiction des essais nucléaires : Paris appelé à convaincre les pays récalcitrants

Le secrétaire exécutif du TICE a demandé lundi une médiation de la France pour faire ratifier le traité par des pays comme Israël et l'Iran

Le Dr Lassina Zerbo, secrétaire exécutif du CTBTO pendant une conférence de presse. (Crédit : Wikimedia/Creative Commons/The Official CTBTO Photostream)
Le Dr Lassina Zerbo, secrétaire exécutif du CTBTO pendant une conférence de presse. (Crédit : Wikimedia/Creative Commons/The Official CTBTO Photostream)

« J’ai demandé au ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, dans quelle mesure il pouvait organiser une réunion de haut niveau, sous le leadership français, pour amener à discuter des acquis de ce traité et des risques à un moment où la Corée du Nord continue à faire des esssais », a déclaré Lassina Zerbo, secrétaire en charge de l’Organisation du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (TICE) à des journalistes.

Il faut « créer les conditions de confiance pour amener à la ratification des huit pays restants et permettre une entrée en vigueur du TICE, seule issue pour mettre un terme aux essais de façon générale », a souligné M. Zerbo.

La France pourrait, selon lui, profiter de la dynamique créée par le succès de la conférence de Paris sur le climat (COP21) pour appeler à une réunion ministérielle.

« La fenêtre de tir c’est l’accord (nucléaire) iranien, la COP21 et le 20e anniversaire du TICE » en 2016, a-t-il souligné à l’issue d’un entretien avec Fabius au Quai d’Orsay.

Cette réunion pourrait avoir lieu en juin à Vienne à l’occasion du 20e anniversaire du TICE.

Ce traité a été signé par 183 pays mais doit encore être ratifié par huit Etats détenteurs de la technologie nucléaire (Chine, Etats-Unis, Inde, Pakistan, Corée du Nord, Egypte, Iran et Israël) pour entrer en vigueur.

Le ministère français des Affaires étrangères a apporté son soutien à M. Zerbo en notant, par la voix de son porte-parole Romain Nadal, que la France « appelle à l’entrée en vigueur le plus rapidement possible » du TICE et « renouvelle son soutien à l’action essentielle » de l’Organisation chargée du traité.

Le Burkinabé Lassina Zerbo plaide pour la conclusion d’un moratoire sur les essais nucléaires au Moyen-Orient afin de convaincre l’Iran et Israël de franchir le pas.

Un tel moratoire « peut servir de gage pour toute question sur le contrôle des armements et la non prolifération dans la région », selon lui.

Si Israël, l’Iran et l’Egypte ratifient le texte, le président américain pourrait plus facilement rallier les conservateurs qui bloquent actuellement la ratification au Congrès américain, a-t-il fait valoir.

L’organisation, basée à Vienne, dispose de centaines de stations de surveillance pour repérer les activités sismiques anormales ou les émissions de radioactivité signalant un essai nucléaire.

Elle a ainsi détecté une activité sismique « inhabituelle » en Corée du Nord lorsque Pyongyang a annoncé début janvier avoir mené son premier essai réussi de bombe à hydrogène.

« Sans ratification, on ne peut pas avoir de caractère intrusif, d’inspections sur place pour vérifier de façon effective que c’est la Corée qui a fait l’essai », a relevé M. Zerbo.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...