Rechercher

Invasion de l’Ukraine : L’ex-grand rabbin de Moscou rencontre le pape François

Pinchas Goldschmidt, en exil, a violemment critiqué la Russie et son dirigeant Vladimir Poutine pour la guerre et la répression de la vie civile dans le pays

Judah Ari Gross est le correspondant du Times of Israël pour les sujets religieux et les affaires de la Diaspora.

Le pape François après de son audience générale hebdomadaire sur la place Saint-Pierre au Vatican, mercredi 26 octobre 2022. (Crédit : AP Photo Alessandra Tarantino)
Le pape François après de son audience générale hebdomadaire sur la place Saint-Pierre au Vatican, mercredi 26 octobre 2022. (Crédit : AP Photo Alessandra Tarantino)

Le président de la Conférence des rabbins européens et ancien grand rabbin de Moscou, Pinchas Goldschmidt, a rencontré le pape François en début de semaine pour discuter de la guerre de la Russie contre l’Ukraine et de la question de l’abattage casher en Europe, a indiqué son bureau.

Les deux chefs religieux se sont rencontrés à Rome dimanche, selon Goldschmidt.

Goldschmidt a été le grand rabbin de Moscou jusqu’en juillet, date à laquelle il a été officiellement démis de ses fonctions, quatre mois après avoir quitté la Russie peu après le début de l’invasion. Depuis lors, il a violemment critiqué la Russie et son dirigeant Vladimir Poutine pour la guerre et la répression de la vie civile dans le pays.

Il a été critiqué par d’autres rabbins russes pour avoir choisi de quitter sa congrégation afin de s’opposer plus librement à la guerre en Russie.

L’ancien grand rabbin de Moscou, Pinchas Goldschmidt. (Capture d’écran de la Douzième chaîne)

« C’est un honneur de continuer à exprimer les préoccupations des communautés juives d’Europe devant le pape François, qui m’a reçu avec un accueil si chaleureux. Je crois que les chefs religieux doivent proclamer ce qu’ils pensent être juste, moralement et pour leurs fidèles, aussi francs que ces messages puissent être. C’est ce que j’ai fait pendant des décennies, et surtout depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie », a déclaré Goldschmidt après sa rencontre avec le pape.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...