Israël a refusé temporairement l’entrée à 200 musulmans de retour du Hajj
Rechercher

Israël a refusé temporairement l’entrée à 200 musulmans de retour du Hajj

Des pèlerins piégés dans une querelle sur les horaires de travail de la douane et du ministère de l’Intérieur ont passé la nuit à Amman

Le poste-frontière Allenby, entre la Jordanie et la Cisjordanie. (Crédit : Abutoum/WikiCommons)
Le poste-frontière Allenby, entre la Jordanie et la Cisjordanie. (Crédit : Abutoum/WikiCommons)

Quelques 200 pèlerins musulmans de retour de leur pèlerinage à La Mecque, en Arabie Saoudite, sont restés coincés vendredi au poste-frontière d’Allenby, entre la Cisjordanie et la Jordanie.

La radio publique israélienne a annoncé que les pèlerins ont dû retourner en Jordanie à cause d’une querelle sur les horaires de travail entre le ministère israélien de l’Intérieur et son Autorité des douanes, de la population et de l’immigration (PIBA).

La radio a déclaré qu’il y avait 250 pèlerins, et pas 200, qui s’étaient vus refuser le passage de la frontière. Ce poste-frontière est le point de passage entrant et sortant principal des Palestiniens de Cisjordanie

Selon la radio militaire, le ministre de l’Intérieur, Aryeh Deri, et le ministre des Transports, Yisrael Katz, ont tenté d’intervenir afin de permettre aux pèlerins de passer la frontière, mais n’y sont pas parvenus.

Ayoub Kara, député druze du Likud et vice-ministre en charge de la Coopération régionale. (Crédit : Flash90)
Ayoub Kara, député druze du Likud et vice-ministre en charge de la Coopération régionale. (Crédit : Flash90)

Il a été dit aux pèlerins que le moment de leur passage à la frontière était trop proche de l’heure du début du Shabbat, pendant lequel le fonctionnaires ne travaillent pas.

Ils ont été renvoyés à Amman, où ils ont passé les 24 heures suivantes dans un hôtel payé par une ONG, puis sont rentrés en Israël samedi soir. La radio n’a pas cité le nom de l’ONG.

Le vice-ministre à la Coopération régionale, Ayoub Kara, a été impliqué depuis Washington, où il était en visite officielle, pour tenter de résoudre la situation, a annoncé la radio publique israélienne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...