Israël annonce des mesures punitives après l’attentat au poignard
Rechercher

Israël annonce des mesures punitives après l’attentat au poignard

Les permis d'entrée des résidents du village du terroriste sont annulés, ainsi que des centaines de permis de voyager à l'étranger

Un Palestinien au checkpoint de Hawara, près de la ville de Naplouse, en Cisjordanie, en juillet 2009. Illustration. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
Un Palestinien au checkpoint de Hawara, près de la ville de Naplouse, en Cisjordanie, en juillet 2009. Illustration. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Les autorités israéliennes ont décreté dimanche soir plusieurs mesures punitives contre les Palestiniens, et ont menacé d’autres actions possibles, après qu’un garde frontière a été grièvement blessé lors d’une attaque au couteau, à Jérusalem, plus tôt dans la journée.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la Défense Moshe Yaalon ont donné l’instruction aux responsables de la sécurité de révoquer les permis de travail en Israël aux habitants de Sair, le village cisjordanienne où vit l’agresseur, près de Hébron.

En outre, ils ont annoncé que 500 permis (pour les Palestiniens) de voyager à l’étranger via l’aéroport Ben Gourion d’Israël seront annulés, une mesure spéciale annoncée quelques jours plus tôt à l’occasion du mois du Ramadan.

Netanyahu et Yaalon ont déclaré que de nouvelles mesures seraient examinées plus tard.

La semaine dernière, les autorites israéliennes avaient annoncé une série de mesures visant à faciliter les déplacements des Palestiniens pendant le Ramadan.

Celles-ci incluaient des permis, pour les autobus palestiniens, de transporter des fidèles de Cisjordanie en Israël, pour la première fois depuis au moins une décennie ; de permettre aux hommes palestiniens de plus de 40 ans et aux femmes de tous âges d’entrer sur le mont du Temple, sans avoir besoin d’un permis israélien ; d’autoriser aux Palestiniens d’entrer en Israël librement pour des visites familiales avec un quota initial de 100.000.

Le coordonnateur des activités gouvernementales dans les Territoires (COGAT), le général Yoav Mordechai, avait déclaré à l’époque que ces décisions étaient fondées sur des évaluations positives de la part du commandement central de Tsahal, du COGAT et du Shin Bet, le service de sécurité intérieur.

Le Hamas a salué l’attaque de dimanche. Il ne l’a pas revendiquée mais les photos publiées en ligne semblent indiquer que le terroriste est un membre ou un sympathisant du mouvement islamiste.

La page Facebook du site internet du Hamas, al-Resalah.net, a publié deux photos de Yasser Yassin Tarwa, âgé de 18 ans et domicilié dans le village de Sair, près de Hébron.

Dans l’une, on voit Tarwa portant un foulard et un bandeau du Hamas, ainsi qu’un pantalon de camouflage. Dans l’autre, l’étudiant de l’école polytechnique de Hébron pose devant le drapeau vert du bloc islamique de son université, son visage peint en couleurs de camouflage.

Tarwa a poignardé dimanche un garde-frontière à plusieurs reprises, au cou, jusqu’à ce que l’agent de police lui ait tiré dessus. Le policier des frontières comme l’agresseur ont été évacués vers l’hôpital dans un état grave.

Le porte-parole du Hamas, Hossam Badran, a déclaré dimanche dans un communiqué que l’attaque « héroïque » a été programmée exactement pour coïncider avec le premier anniversaire de l’assassinat de l’adolescent palestinien Muhammed Abu Khdeir par des extrémistes juifs.

« L’opération envoie un message de résistance à l’occupation : que la jeunesse résistante est en mesure de défier l’occupation et atteindre ses soldats même là où ils [les policiers] se réunissent », a écrit Badran.

Yasser Tarwa déploie le drapeau du Hamas (Page Facebook de Al-Resalah )
Yasser Tarwa déploie le drapeau du Hamas (Page Facebook de Al-Resalah )

L’attentat au couteau, qui s’est déroulé vers 10 heures près de la porte de Damas de la Vieille Ville de Jérusalem, fait suite à un attentat mortel revendiqué par le Hamas près de l’implantation israélienne de Dolev, vendredi.

L’assassin de Danny Gonen, âgé de 25 ans, n’a pas encore été appréhendé.

Raphael Ahren a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...