Israël appelle l’ONU à condamner le concours de caricatures sur l’Holocauste de l’Iran
Rechercher

Israël appelle l’ONU à condamner le concours de caricatures sur l’Holocauste de l’Iran

Le premier prix de la compétition annuelle de caricatures de négationnisme est de 50 000 $; le président de la Knesset transmet le « dégoût » d’Israël au secrétaire général de l’ONU

Caricature iranienne de l'Holocauste (Crédit : Capture d'écran Deuxième chaîne)
Caricature iranienne de l'Holocauste (Crédit : Capture d'écran Deuxième chaîne)

L’Iran prévoit de tenir un autre concours de caricatures sur le thème de la négation de l’Holocauste, et les officiels israéliens ont appelé l’Organisation des nations unies (ONU) à condamner publiquement l’évènement.

Le président de la Knesset, Yuli Edelstein, a appelé mercredi le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, à dénoncer la onzième biennale internationale de caricatures de Téhéran.

Dans une lettre adressée à Ban, Edelstein a écrit que « des mots ne peuvent pas décrire le dégoût et le protestation de l’Etat d’Israël et de beaucoup dans le monde devant cette preuve récurrente que l’Iran continue sa politique de négation de l’Holocauste ».

Le vainqueur de l’évènement annuel, parrainé par la municipalité de Téhéran, recevra un prix de 50 000 dollars en liquide.

Les organisateurs déclarent que la compétition est conçue pour souligner le double standard du monde pour la défense des caricatures du prophète Mahomet, dont la représentation est interdite dans l’islam.

La compétition, prévue pour juin 2016, devrait attirer des candidatures d’artistes de plus de 50 pays, a annoncé en décembre l’agence de presse semi-officielle IRNA.

La semaine dernière, l’ambassadeur d’Israël à l’ONU, Danny Danon, a également appelé Ban à condamner la compétition, affirmant que « cet acte antisémite représente la malveillance pure du régime iranien ».

« Nier l’Holocauste est l’une des expressions les plus puissantes d’antisémitisme, qui légitime les morts de millions de juifs », a écrit Danon au secrétariat général dernièrement, notant que la journée internationale du souvenir de l’Holocauste aura lieu le 27 janvier.

« Alors que le monde va se souvenir des atrocités de l’Holocauste, qui sont toujours fraîches dans notre mémoire collective, un état membre va accueillir un concours qui profane la mémoire des six millions de juifs tués pendant l’Holocauste », a-t-il écrit.

« Les Nations unies doivent résolument s’opposer à la haine et condamner sévèrement cet acte haineux. »

La compétition est la troisième occurrence d’un concours de caricatures sur l’Holocauste lancé en 2006, après la publication par le journal danois Jyllands-Postens de caricatures de Mahomet.

Pendant la compétition de l’année dernière, qui était en partie une réponse aux représentations controversées du prophète Mahomet dans le magazine satirique français Charlie Hebdo, 839 dessins ont été soumis.

Le dessin gagnant de 2015, du marocain Abdellah Derkaoui, était un crâne israélien érigeant un mur autour du Dôme du Rocher. Le camp de concentration Auschwitz-Birkenau est représenté dans le mur.

Le concours de 2015 avait été condamné par le département d’Etat américain, ainsi que par le secrétaire général de l’ONU de l’époque, Kofi Annan, des officiels en Israël et la ligue anti-diffamation (ADL).

L’Iran a tenu un certain nombre d’évènements remettant en cause l’Holocauste dans le passé, y compris une conférence ayant pour objectif de prouver que la Shoah avait été exagérée.

Joshua Davidovich et Justin Jalil ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...