Rechercher

Israël arrête les suspects de l’attaque terroriste contre une ado israélienne

Le Shin Bet a déclaré que l'attaque qui a causé la mort de Rina Shnerb avait été menée par trois membres du Front populaire de Libération de la Palestine de la zone de Ramallah

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

L'enterrement à Lod de Rina Shnerb, 17 ans, tuée dans une explosion terroriste en Cisjordanie,le 23 août 2019. (Crédit : Jack GUEZ / AFP) - (montage : Rina Shnerb - autorisation de la famille)
L'enterrement à Lod de Rina Shnerb, 17 ans, tuée dans une explosion terroriste en Cisjordanie,le 23 août 2019. (Crédit : Jack GUEZ / AFP) - (montage : Rina Shnerb - autorisation de la famille)

Les forces de sécurité israéliennes ont arrêté trois hommes palestiniens suspectés d’avoir mené une attaque terroriste dans une piscine naturelle de Cisjordanie, a annoncé le service de sécurité du Shin Bet samedi soir. Suite à leur attaque à la bombe le mois dernier, une jeune fille israélienne de 17 ans était décédée et son père et son frère avaient été blessés.

Selon le Shin Bet, les suspects sont des membres du groupe terroriste du Front populaire de Libération de la Palestine (FPLP) de la zone de Ramallah.

Un quatrième suspect, que l’on pense être impliqué dans les activités de la cellule terroriste, a également été arrêté.

Deux hommes avaient été arrêtés dans les jours qui avaient suivi l’attaque terroriste, les deux autres ont été arrêtés par les forces de sécurités ces deux dernières semaines, a déclaré un officiel du Shin Bet au Times of Israël.

Le service de sécurité a déclaré que la cellule terroriste préparait d’autres attaques au moment où les suspects ont été arrêtés, y compris des attaques à l’arme à feu, et des enlèvements.

Le président Reuven Rivlin rend visite au rabbin Eitan Shnerb, dont la fille Rina a été tuée dans une attaque à la bombe en Cisjordanie, et à son fils Dvir à l’hôpital Hadassah Ein Kerem à Jérusalem, le 26 août 2019. (Mark Neiman/GPO)

Lors des raids qui ont conduit aux arrestations, les forces de sécurité ont découvert, et fait exploser en toute sécurité, un engin explosif improvisé que le groupe avait fabriqué.

Le 23 août, un engin explosif improvisé avait été posé à proximité de la piscine naturelle de Babin dans le centre de la Cisjordanie, à proximité de l’implantation de Dolev. L’engin avait été déclenché par des terroristes alors que la famille Shnerb, originaire de la ville de Lod dans le centre d’Israël, se trouvait sur le site. Rina, la jeune fille de la famille, avait été tuée alors que son père Eitan et son frère Dvir, âgé de 19 ans, avaient été blessés.

Le décès de Rina Shnerb avait été prononcé sur place. Son père et son frère avaient été transportés en hélicoptère militaire vers l’hôpital de Jérusalem avec de graves blessures. Ils ont depuis pu sortir de l’hôpital.

Des démineurs de la police ont établi que la bombe avait été posée en avance à la source et déclenchée à distance quand la famille s’en est approchée.

Samedi soir, la famille Shnerb a publié un communiqué afin de remercier les forces de sécurité pour « les immenses efforts investis afin de mettre la main sur les meurtriers ».

La famille a dit qu’elle avait une « confiance totale » dans les forces de sécurité et elle a appelé le gouvernement israélien à garantir « une sécurité totale à chaque voyageur n’importe où, à apporter la vie où elle avait été prise ».

Selon le Shin Bet, la cellule terroriste du FPLP était dirigée par Samer Mina Salim Arbid, âgé de 44 ans, qui était impliqué dans des activités terroristes depuis des années. Lors de la deuxième Intifada, il a directement servi sous la responsabilité du chef du FPLP à Ramallah, concevant des engins explosifs improvisés et préparant des attaques.

« Arbid a dirigé l’attaque, il a préparé des engins explosifs et les a déclenchés au moment où la famille Shnerb est arrivée à la source », a déclaré le Shin Bet.

Des soldats israéliens opèrent en Cisjordanie le 23 août 2019, après l’attaque terroriste mortelle à proximité de l’implantation de Dolev. (Armée israélienne)

Qassem a-Karim Rajah Shibli, âgé de 25 ans, est suspecté d’avoir conçu l’explosif, d’avoir aidé à l’assembler et à le déclencher, selon le service de sécurité.

Yasan Hasin Hasni Majamas, âgé de 25 ans, serait impliqué dans la préparation et l’exécution de l’attaque, a déclaré le Shin Bet.

Aussi bien Shibli que Majamas ont passé du temps dans des prisons israéliennes pour leur implication dans des activités terrorises, a noté le service de sécurité.

En plus de ces trois individus, suspectés d’avoir perpétré des attaques terroristes, le Shin Bet a annoncé avoir arrêté un quatrième homme – Nizam Sami Yousef Ulad Mahmoud, âgé de 21 ans – que l’on suspecte d’être un membre de la cellule d’Arbid.

Il est membre du groupe étudiant du FPLP à l’université Bir Zeit en Cisjordanie.

Le Shin Bet a annoncé être encore à la recherche de d’autres membres de la cellule terroriste.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...