Rechercher

Israel Chemicals en pourparlers pour la vente de sa part dans IDE

ICL vendrait sa part à hauteur de 50 % dans l'entreprise de désalinisation de l'eau à un groupe d'acheteurs pour une somme de 175 à 180 millions de dollars, affirme Calcalist

Une vue générale de la plus grande usine de désalinisation sur la mer Méditerranée, à Ashdod. Illustration. (Crédit: Edi Israel/Flash90)
Une vue générale de la plus grande usine de désalinisation sur la mer Méditerranée, à Ashdod. Illustration. (Crédit: Edi Israel/Flash90)

Israel Chemicals Ltd. (ICL) a indiqué être en pourparlers pour vendre sa part de 50 % dans l’entreprise de désalinisation de l’eau IDE Technologies, suite à un article de la presse locale publié mardi matin qui affirmait que l’entreprise avait trouvé un accord pour la vente de l’unité.

« A la suite de la publication parue dans les médias israéliens, la Compagnie confirme que la Compagnie est actuellement en négociation concernant la vente de la part qu’ICL détient dans l’entreprise IDE (50 %).

Il n’y a pas de garantie que ces négociations se matérialiseront dans un engagement de transaction et/ou aux termes et aux conditions d’une telle transaction. La Compagnie fera savoir si une telle transaction s’est matérialisée en un engagement », a annoncé l’ICL dans un document transmis à la Bourse de Tel Aviv.

Le site financier Calcalist avait fait savoir mardi dans la matinée qu’ICL avait accepté de vendre la part de 50 % que la société détient dans l’entreprise de désalinisation de l’eau IDE Technologies à un consortium d’acheteurs, dont le directeur général d’IDE Avshalom Felber, pour une somme de 175 millions à 180 millions de dollars.

Le prix de vente donne à IDE une estimation de seulement 350 millions à 360 millions de dollars, a fait savoir Calcalist, bien au-dessous de l’estimation d’environ 800 millions de dollars que les deux propriétaires d’IDE, Israel Chemicals et Delek Group Ltd., avaient déterminé pour la firme de désalinisation il y a seulement un an.

Parmi le groupe d’acheteurs, Clal Insurance Enterprises Holdings Ltd., qui achètera 20 % de l’entreprise, a expliqué Calcalist. Felber pourrait acquérir une part de 10 % et un acheteur supplémentaire serait un fonds local, a révélé le site Internet.

L’IDE, fondé en 1964 en tant qu’organisme gouvernemental, est spécialisé dans le développement, la construction et l’opération d’usines de traitements industriels de l’eau. Utilisant des solutions et membranes rentables de petite et grande ampleur, l’entreprise a créé certaines usines parmi les plus grandes dans le monde, notamment en Israël, en Chine, aux Etats Unis, en Inde et en Australie, selon son site Internet.

La compagnie appartient conjointement à ICL et au Delek Group, qui tentent de vendre leurs parts depuis 2014, les deux compagnies s’efforçant de vendre les actifs qui ne font pas partie de leur coeur d’activité.

Israel Chemicals est fabricant de produits chimiques et fertilisants, tandis que le Delek Group, une holding propriété du milliardaire Yitzhak Tshuva, recentre ses activités sur l’industrie du gaz naturel.

Delek attend d’obtenir un meilleur prix avant de céder sa part, a indiqué Calcalist.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...