Rechercher

Israël démolit des structures érigées à l’avant-poste illégal de Homesh

La famille de Yehuda Dimentman remercie les autorités pour l'arrestation des meurtriers présumés et réclame la légalisation de Homesh

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Les forces de sécurité israéliennes démolissent des bâtiments construits illégalement sur l'avant-poste de Homesh, qui ont été installés à la suite d'une attaque terroriste meurtrière à proximité, le 19 décembre 2021. (Crédit : capture d'écran Twitter)
Les forces de sécurité israéliennes démolissent des bâtiments construits illégalement sur l'avant-poste de Homesh, qui ont été installés à la suite d'une attaque terroriste meurtrière à proximité, le 19 décembre 2021. (Crédit : capture d'écran Twitter)

L’armée israélienne a rasé les structures érigées dans l’avant-poste illégal de Homesh à la suite d’une attaque terroriste meurtrière, selon des responsables israéliens.

Homesh a été officiellement abandonné en 2005 dans le cadre du plan de désengagement d’Ariel Sharon, alors Premier ministre. Peu après, cependant, des résidents juifs ont établi une yeshiva illégale sur le site situé dans le nord de la Cisjordanie.

Jeudi soir, des terroristes palestiniens ont ouvert le feu sur une voiture où il y avait trois étudiants de la yeshiva de Homesh, tuant l’un d’entre eux, Yehuda Dimentman, et blessant les deux autres.

Après l’attaque, des résidents de l’implantation se sont rendus à l’avant-poste et ont construit plusieurs structures illégales en guise de protestation.

Dimanche matin, Tsahal a déclaré le site comme étant un site militaire fermé et des représentants de l’Administration civile du ministère de la Défense, escortés par la police israélienne, se sont rendus sur le site et ont démoli les bâtiments en contreplaqué nouvellement construits, a confirmé un porte-parole de la liaison militaire d’Israël avec les Palestiniens (COGAT).

Des images vidéo de Homesh montrent des bulldozers en train de démolir certaines des structures.

On ignore encore si le bâtiment actuel de la yeshiva, qui a été construit illégalement il y a des années, a également été démoli.

Ettya Dimentman, dont le mari Yehuda a été tué devant l’avant-poste illégal de Homesh dans le nord de la Cisjordanie, donne une conférence de presse le 19 décembre 2021. (Crédit : Yonatan Sindel /Flash90)

Des séquences vidéo de Homesh, partagées par le membre d’extrême droite de la Knesset Bezalel Smotrich, montraient des bulldozers en train de démolir certaines des structures.

Dans un tweet, le chef du parti Sionisme religieux a fustigé le gouvernement pour la démolition, affirmant qu’il s’agissait d’une « récompense pour le terrorisme ».

La démolition est intervenue alors que la famille de Dimentman demandait au gouvernement de légaliser l’avant-poste de Homesh.

« Je me tourne vers le Premier ministre Naftali Bennett – il y a une yeshiva à Homesh, nous devons la légaliser et la sécuriser. Je me tourne vers vous et vous demande de permettre au peuple d’Israël d’aller là-bas », a déclaré sa veuve, Ettya Dimentman, dans un appel direct au Premier ministre, Naftali Bennett (Yamina).

« Le sang de Yehuda est trop précieux. Il est impossible de revenir à la routine après que le sang d’une âme aussi pure a coulé », a-t-elle déclaré.

« Hier, un de ses amis m’a montré ce qu’il avait écrit il y a six ans et demi lorsqu’on lui a demandé ce qu’il ferait s’il n’avait qu’une semaine à vivre, et Yehuda a répondu qu’il étudierait la Torah à Homesh », a déclaré Ettya lors d’une conférence de presse, quelques heures après l’arrestation des meurtriers présumés de son mari.

Le rabbin Mordechai Dimentman, père de Yehuda Dimentman, lors d’une conférence de presse à Mevaseret Zion le 19 décembre 2021. (Crédit : Yonatan Sindel /Flash90-

Le père de Yehuda, Mordechai, a remercié les forces de sécurité qui ont capturé les assassins présumés de son fils et a déclaré que les arrestations devraient avoir un effet dissuasif. Il a également demandé la légalisation de l’avant-poste.

« Les terroristes doivent savoir qu’ils seront arrêtés et cela peut les dissuader de commettre le prochain meurtre. Merci aux forces de sécurité et au gouvernement israélien », a-t-il déclaré.

Le père a noté que, de l’avis de la famille, la réinstallation de l’avant-poste devrait être l’héritage de Yehuda.

« Cette yeshiva sera légalisée et Tsahal la sécurisera. Sinon, nous penserons que la mort de cette innocente victime a été vaine », a déclaré Mordechai.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...