Israël proteste contre la décision de l’UE de retirer le Hamas de la liste des organisations terroristes
Rechercher

Israël proteste contre la décision de l’UE de retirer le Hamas de la liste des organisations terroristes

Les avoirs du groupe demeureront gelés mais Netanyahu affirme que Jérusalem « n’est pas satisfaite » ; le Hamas salue la décision

La branche armée du Hamas, les brigades Ezzedine al-Qassam, lors d'un défilé le 14 décembre 2014. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)
La branche armée du Hamas, les brigades Ezzedine al-Qassam, lors d'un défilé le 14 décembre 2014. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a exhorté l’UE à remettre le Hamas sur la liste des groupes terroristes. Il poursuit en expliquant qu’Israël « n’est pas satisfait des explications fournies par l’UE qui a justifié le retrait du Hamas de la liste des groupes terroristes à cause d’une question d’ordre technique ».

« La charge de la preuve repose sur l’UE, et nous nous attendons à ce qu’il remette le Hamas sur la liste de façon permanente, pour que tout le monde comprenne qu’il est inséparable de cette liste – le Hamas est une organisation terroriste meurtrière qui souligne dans sa charte son but de détruire Israël », a-t-il déclaré dans un communiqué.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a dit mercredi que les Européens semblaient n’avoir rien appris de l’Holocauste, avec cette décision du tribunal de l’Union européenne de retirer le Hamas palestinien de la liste des « organisations terroristes » de l’UE.

« Au Luxembourg, le tribunal de l’UE a retiré le Hamas de la liste d’organisations terroristes », a affirmé Netanyahu, cité par son bureau. Il semble que beaucoup trop (de gens) en Europe, où six millions de juifs ont été massacrés, n’ont rien appris. »

Lors d’un entretien mercredi matin avec l’ambassadeur de l’UE en Israël, envoyé par le ministère des Affaires étrangères européen, Lars Faaborg-Andersen a assuré au Premier ministre qu’il avait l’intention de faire tout son possible pour que le Hamas soit remis sur la liste.

L’Union européenne avait demandé aux fonctionnaires israéliens de ne pas faire de tapage médiatique, selon la Dixième chaîne, et Jérusalem s’est abstenue de faire tout commentaire jusqu’à la publication du communiqué de Netanyahu mercredi.

La Dixième chaîne affirme que l’UE avait tenu Israël informé tout au long de la procédure. De nombreux contacts avaient été établis avec des hauts responsables israéliens, y compris Netanyahu et le ministre des Affaires étrangères Avidgor Liberman.

Israël dit craindre que le Hamas puisse profiter de cette opportunité pour opérer en Europe, précise le reportage de la Dixième chaîne.

L’UE a promis à Israël qu’il prendrait toutes les mesures nécessaires pour empêcher que cela n’arrive. Et si cela est nécessaire, il mettrait en place des règles provisoires.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...