Israël prépare un programme d’intégration pour les olim de France
Rechercher

Israël prépare un programme d’intégration pour les olim de France

Israël estime qu’environ 200 000 personnes souhaitent quitter la France, sans préciser sur quelles données les autorités s'appuient pour avancer ce chiffre qui semble assez élevé

Un immigrant français embrasse le sol à son arrivé à Ben Gurion, le 10 juillet 2017. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
Un immigrant français embrasse le sol à son arrivé à Ben Gurion, le 10 juillet 2017. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

Israël met au point un plan pour encourager des dizaines de milliers de Juifs français à immigrer en Israël et pour favoriser leur intégration une fois arrivés, a annoncé mercredi Naftali Bennett, ministre des Affaires de la Diaspora.

De nombreux Juifs français sont préoccupés par leur avenir dans le pays après une série d’attaques terroristes islamistes extrémistes au cours de récentes années qui ont ciblé la communauté juive mais aussi la population française dans son ensemble. On observe également une montée de l’antisémitisme.

« Chaque Juif en France devrait savoir, comme n’importe quel Juif d’ailleurs dans le monde, que l’Etat d’Israël les attend avec bras ouverts », a déclaré Bennett dans un communiqué.

Bennett, qui est aussi ministre de l’Education, doit proposer un plan au cabinet lors de sa prochaine réunion hebdomadaire dimanche, avec le Président du conseil économique national Avi Simhon.

« L’immigration en Israël ne finit pas le jour de l’arrivée, c’est juste le début, a continué Bennett. L’Etat devrait aider à l’intégration dans tous les domaines – la langue, l’éducation, le logement, l’emploi et plus encore. Nous le ferons ».

Le ministre de l’Education Naftali Bennett au siège du ministère pour le début de l’année scolaire à Tel Aviv, le 1er septembre 2018 (Crédit :Flash90)

L’équipe proposée, avec à sa tête Bennett et Simhon, inclura des représentants du Bureau du Premier ministre, du ministère des Finances, de l’Education, du Travail, de la Sécurité sociale et des Services sociaux, du Logement et de l’Infrastructure, de l’Immigration et de l’Intégration, de l’Economie, et du ministère des Affaires de la Diaspora.

L’équipe préparera un programme doit être présenté à la Commission ministérielle pour l’intégration et l’immigration, qui est présidée par Netanyahu – actuel ministre de l’Intégration – et qui inclut le ministre des Finances Moshe Kahlon, le ministre de la Protection environnementale Zeev Elkin, le ministre du Tourisme Yariv Levin, le président du NEC Avi Simhon et le chef de cabinet du Premier ministre Yoav Horowitz.

Lors de la réunion du cabinet de dimanche, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a donné l’instruction à Bennett de faire équipe avec le Bureau du Conseil économique national du Premier ministre. Il s’agit de mettre au point une feuille de route pour une action gouvernementale focalisée sur l’augmentation de l’alyah de France.

Lors de la réunion, Bennett a déclaré aux ministres que les données montraient que 43 % des Juifs français, environ 200 000 personnes ont déclaré être intéressés à venir en Israël, expliquait le communiqué, sans préciser sur quelles données il s’était appuyé pour indiquer ce chiffre qui semble pour le moins élevé.

« Ce sont des gens éthiques, des Sionistes, des amoureux du peuple juif et de la Terre d’Israël, et c’est notre obligation morale de les aider », a-t-il dit.

Les propos de Bennett ont été tenus dans le cadre d’une présentation des activités de son ministère dans le cabinet.

Après les trois jours d’attaques terroristes islamistes en 2015 au cours desquelles 17 personnes avaient été tuées, dont cinq Juifs, Netanyahu avait dit aux Juifs français lors d’un message télévisé que « l’Etat d’Israël est votre maison« .

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...