Israël signe un contrat d’achat de vaccins avec Moderna
Rechercher

Israël signe un contrat d’achat de vaccins avec Moderna

"Nous avons signé un accord avec Moderna pour recevoir six millions de doses de vaccins pour vous, citoyens d'Israël", a déclaré le Premier ministre

L'entrée d'un bâtiment de Moderna, le 18 mai 2020, à Cambridge, Massachusetts. (Crédit : AP / Bill Sikes)
L'entrée d'un bâtiment de Moderna, le 18 mai 2020, à Cambridge, Massachusetts. (Crédit : AP / Bill Sikes)

Israël a annoncé ce vendredi avoir signé un accord avec la société de biotechnologie américaine Moderna pour l’achat de vaccins contre le nouveau coronavirus qui devraient être délivrés en 2021. Le vaccin doit encore être soumis à la validation de la Food and Drug Administration (FDA) américaine et arriveront en Israël après celle-ci – fin décembre ou début janvier selon Ynet.

« Nous avons signé un accord avec Moderna pour recevoir six millions de doses de vaccins pour vous, citoyens d’Israël », a déclaré le Premier ministre Benjamin Netanyahu dans une courte vidéo publiée sur Twitter.

« C’est trois fois plus que ce qui était prévu dans le contrat originel » avec cette compagnie, s’est-il félicité, ajoutant voir « la lumière au bout du tunnel » de la pandémie.

« Ensemble, nous battrons la COVID-19 », a-t-il dit.

Le vaccin nécessite deux doses et trois millions d’Israéliens pourront donc y avoir accès, a précisé le bureau du Premier ministre dans un communiqué.

Le ministre de la Santé Yuli Edelstein a salué ce nouvel achat comme « une merveilleuse nouvelle pour les citoyens d’Israël et pour l’économie israélienne ».

« Tout citoyen qui voudra se faire vacciner pourra recevoir un vaccin », a-t-il dit.

Edelstein a souligné que le grand public devait maintenir la distanciation sociale et rester vigilant, car Israël connait une augmentation de nouveaux cas de virus.

Moderna a annoncé qu’elle prévoyait d’avoir entre 100 et 125 millions de doses de son vaccin contre la COVID-19 disponibles au premier trimestre 2021. Entre 85 et 100 millions de ces doses seront réservées aux Etats-Unis, et entre 15 à 25 millions au reste du monde.

Photo d’illustration d’une seringue et d’un flacon contenant une dose de vaccin COVID-19 à côté du logo de la firme Pfizer, le 23 novembre 2020. (Crédit : JOEL SAGET / AFP)

En novembre, Israël a signé un accord avec le laboratoire pharmaceutique américain Pfizer et son partenaire allemand BioNTech pour l’achat de huit millions de doses de vaccins qui pourraient être délivrés dès début 2021. Ces vaccins, dont deux doses seront nécessaires pour chaque individu, pourrait être livré en Israël dès la semaine prochaine. Ils ne seront pas utilisés avant leur approbation par la FDA américaine, qui pourrait survenir également la semaine prochaine. La Grande-Bretagne est devenue mercredi le premier pays à approuver le vaccin de Pfizer pour un usage général et a annoncé qu’il serait introduit dès la semaine prochaine.

Les premiers Israéliens qui devraient être vaccinés sont ceux qui travaillent dans les services médicaux, les personnes âgées et les personnes à risque, bien qu’aucune décision n’ait encore été prise, selon Ynet.

Après un pic de contaminations en septembre qui a vu Israël enregistrer un des taux d’infection à la COVID-19 les plus élevés au monde, les autorités ont imposé un reconfinement ayant permis de faire baisser le nombre de cas quotidiens. Les restrictions ont été ensuite progressivement assouplies.

Pays de quelque neuf millions d’habitants, Israël a officiellement enregistré jusque-là 342 101 cas d’infections, dont 2 896 décès.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...