Israël va transférer 30M m3 d’eau aux Palestiniens
Rechercher

Israël va transférer 30M m3 d’eau aux Palestiniens

L’Egypte, la Jordanie et l’Arabie saoudite saluent l’accord sur l’eau compris dans l’énorme projet de canal mer Rouge – mer Morte

Une Palestinienne transporte des bouteilles remplies d'eau de source à Salfit, au nord de Ramallah, le 23 juin 2016. (Crédit : AFP/Jaafar Ashtiyeh)
Une Palestinienne transporte des bouteilles remplies d'eau de source à Salfit, au nord de Ramallah, le 23 juin 2016. (Crédit : AFP/Jaafar Ashtiyeh)

L’ambitieux projet d’Israël de construire un canal liant la mer Rouge à la mer Morte, dont le niveau est en train de baisser, permettra aussi le transfert de 30 millions de mètres cubes d’eau à l’Autorité palestinienne, dans le cadre d’un accord signé mercredi pendant une conférence mondiale sur l’eau à Stockholm.

L’accord, signé pendant la Semaine mondiale de l’eau, est soutenu par la Jordanie, l’Egypte, l’Arabie saoudite, et d’autres états du Golfe, mais a suscité une explosion de colère de représentants palestiniens contre la politique de l’eau d’Israël.

Ayoub Kara, député du Likud qui représentait Israël à la conférence annuelle, a déclaré que le transfert commencerait d’ici un mois.

« Nous avons proposé une idée créative pour le transfert de 30 millions de mètres cubes d’eau aux Palestiniens le mois prochain dans le cadre du projet de canal, et l’initiative a été saluée par les membres du conseil », a-t-il déclaré jeudi à la radio militaire.

Ayoub Kara (photo credit: Jusmine/Wikimedia Commons)
Ayoub Kara, député druze du Likud. (Crédit : Jusmine/WikiCommons)

« L’accueil fait à l’initiative a fait pression sur le représentant palestinien, qui est monté sur scène et criait comme on ne l’a jamais vu, ce qui a poussé le service de sécurité à le faire descendre de la scène », a ajouté Kara.

L’ambitieux canal entre les mers Rouge et Morte est en projet depuis plus de 10 ans, et a pour but de fournir de l’eau indispensable à une partie de la Jordanie, Israël et des territoires palestiniens.

Une usine de désalinisation d’Aqaba, en Jordanie, en face d’Eilat, produira de l’eau potable. Israël recevra environ 30 à 50 millions de mètres cubes d’eau potable, qui sera destinée à Eilat et aux communautés de la région aride d’Arava, et la Jordanie utilisera 30 millions de mètres cubes pour le sud du pays.

Cent millions de mètres cubes d’eau très sale, produit secondaire du processus, seront acheminés au nord, dans la mer Morte, le point le plus bas de la Terre, situé à 427 mètres sous le niveau de la mer, pour réapprovisionner la mer, dont le niveau a dangereusement baissé au cours de ces dernières décennies.

Les experts ont prévenu que la mer Morte, l’eau la plus salée du monde, était en voie d’assèchement d’ici 2050. Les écologistes ont cependant annoncé que pomper de l’eau dans la mer Morte mettrait en danger l’écosystème de la région.

Le projet sera financé et soutenu par la Banque mondiale, les Etats-Unis, et plusieurs pays européens. Le mois dernier, la Jordanie a annoncé que 17 entreprises internationales avaient répondu aux appels d’offre pour la construction du canal.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...