Rechercher

Jénine : Un officier gravement blessé lors d’échanges de tirs avec des Palestiniens

Des images vidéo montrent des soldats encerclant la maison d'un suspect terroriste du Jihad islamique et tirant un missile vers le bâtiment dans le nord de la Cisjordanie

Un Palestinien masqué tire à l'arme automatique lors d'affrontements avec les forces de sécurité israéliennes dans la ville de Jénine, en Cisjordanie, le 13 mai 2022. (Crédit: Jaafar Ashtiyeh/AFP)
Un Palestinien masqué tire à l'arme automatique lors d'affrontements avec les forces de sécurité israéliennes dans la ville de Jénine, en Cisjordanie, le 13 mai 2022. (Crédit: Jaafar Ashtiyeh/AFP)

Un officier de Yamam a été grièvement blessé au cours d’échanges de tirs nourris entre les troupes israéliennes et des hommes armés palestiniens dans le nord de la Cisjordanie vendredi matin, au cours d’une opération d’intervention au domicile d’un suspect terroriste.

Tsahal a reconnu que des forces militaires et du Shin Bet ainsi qu’une unité d’élite de la police chargée de la lutte contre le terrorisme opéraient dans la ville de Burqin, près de Jénine, mais n’ont pas fourni de détails sur l’opération.

Les circonstances dans lesquelles l’officier de Yamam a été blessé n’étaient pas claires. Selon les médias israéliens, il a été évacué par hélicoptère vers l’hôpital Rambam de Haïfa, dans un état grave mais stable.

Le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne a fait état de 13 blessés, dont un dans un état critique, dans les affrontements de Jénine.

Des images diffusées sur les réseaux sociaux ont montré des Palestiniens masqués tirant au fusil en direction des soldats israéliens, tandis que des échanges de tirs nourris se faisaient entendre.

Selon des informations palestiniennes, les troupes israéliennes ont encerclé la maison d’un suspect et ont appelé toutes les personnes à l’intérieur à se rendre. Le groupe terroriste du Jihad islamique a identifié le suspect, Mohammad al-Dabi, comme un membre de son aile militaire.

Une vidéo a montré un soldat israélien tirant un missile à l’épaule sur la maison, puis de la fumée s’élevant du bâtiment.

Une autre vidéo montre la maison en feu. On ne sait pas si quelqu’un se trouvait encore à l’intérieur.

Le père du suspect a ensuite déclaré à Palestine TV que son fils avait été arrêté après « des heures de siège ».

Des affrontements ont également été signalés dans le camp de réfugiés de Jénine, situé à proximité.

Au milieu des échanges de tirs, le porte-parole du Jihad islamique, Tariq Izz al-Din, a exhorté tous les Palestiniens et les groupes armés à « défendre le camp de réfugiés de Jénine ».

L’un des blessés s’appelle Daoud al-Zubaidi. Son frère, Zakaria Zubeidi, est un chef terroriste condamné qui, l’année dernière, s’est échappé de la prison de Gilboa pendant une semaine avant d’être rattrapé.

Zakaria Zubeidi, alors commandant de l’aile terroriste du Fatah, les Brigades des Martyrs d’Al-Aqsa, assis dans une voiture décorée avec un poster de l’ancien leader palestinien Yasser Arafat, dans la ville de Jénine dans le nord de la Cisjordanie, le 2 décembre 2004. (Crédit : AP Photo/Mohammed Ballas)

Plusieurs terroristes palestiniens à l’origine des récentes attaques meurtrières étaient originaires de Jénine et de ses environs. Les troupes israéliennes ont mené des raids dans la région, y compris une opération tôt mercredi au cours de laquelle une journaliste réputée d’Al Jazeera a été abattue lors d’affrontements entre Palestiniens armés et soldats israéliens, ce qui a d’autant plus accru les tensions.

On ne sait pas encore qui a tiré sur Shireen Abu Akleh. Le dirigeant de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a accusé Israël de l’avoir « exécutée ». Des responsables israéliens ont déclaré qu’il était trop tôt pour déterminer qui avait tiré la balle qui lui a été fatale. Les deux parties enquêtent, mais les Palestiniens ont rejeté jeudi la demande d’Israël de mener une enquête conjointe.

Le ministre de la Défense, Benny Gantz, aurait déclaré mercredi soir à des journalistes étrangers qu’Abu Akleh aurait pu être tuée par des tirs palestiniens ou par des tirs provenant « de notre côté ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...