Jérusalem lance son nouveau quartier d’affaires
Rechercher

Jérusalem lance son nouveau quartier d’affaires

Le projet culturel et commercial représenté par Jérusalem Gateway, d’une valeur de 364 M $, couvrira 700 000 m² en partant du Pont des Cordes

Illustration du projet Jerusalem Gateway (Crédit : Dagan Advnced Visual Solutions)
Illustration du projet Jerusalem Gateway (Crédit : Dagan Advnced Visual Solutions)

Le maire de Jérusalem Nir Barkat et le ministre des Transports Yisrael Katz assisteront mercredi soir à la cérémonie inaugurale d’un nouveau quartier d’affaires situé à l’entrée de Jérusalem, d’ores et déjà qualifié de « second souffle » pour la capitale et incarnant l’un des projets commerciaux les plus éminents du pays.

“Ce projet que nous initions sera un second souffle apporté à Jérusalem. C’est le projet le plus important, le plus significatif et le plus essentiel pour l’avenir de la ville”, a expliqué Barkat dans un communiqué envoyé par mail au Times of Israel.

“Jérusalem, à l’issue de la construction de ce nouveau quartier d’affaires, sera différente”, passant d’une ville à la croissance économique bloquée et à la population déclinante à “une ville attractive pour les jeunes”, compétitive et réhabilitée.

Avec un investissement de 1,4 milliard de NIS (soit approximativement 333 millions d’euros) de la part du gouvernement et de la municipalité de Jérusalem, le projet du quartier Jerusalem Gateway s’étendra sur une zone d’approximativement 700 000 m² à partir du Pont de Cordes, qui accueille les visiteurs à l’entrée de la ville, et mènera à un Binyanei Hauma rénové – le centre des conventions internationales. Il rejoindra le Boulevard Ben Zvi, où se situe le restaurant populaire Ima.

“Le projet est énorme et il va créer une zone qui sera complètement intégrée avec le reste de la ville, qui fonctionnera au rythme d’activités culturelles et commerciales jour et nuit”, a expliqué Lior Grunhaus, l’un des vice-présidents d’Eden, l’entreprise municipal qui gère le projet, lors d’une interview.

« Aujourd’hui, l’entrée à Jérusalem est émaillée de places de parking et de places de bus vides, ce qui ne correspond pas à ce qu’on aime voir lorsqu’on entre dans la capitale du pays ».

Le plan général qui a été approuvé, développé pour la municipalité par l’agence israélienne d’architectes Farhi Zafrir, envisage la construction de 24 nouveaux immeubles de bureau, dont neuf seront des gratte-ciels de 36 étages. Par ailleurs, 600 000 m² seront consacrés aux espaces commerciaux, aux centres d’affaires, aux hôtels, tandis que 700 000 autres m² seront dédiés aux activités de loisirs et aux espaces culturels. L’ensemble sera relié au reste de la ville grâce à de nouvelles voies pédestres et cyclables et deux lignes de tramway.

Illustration du projet Jerusalem Gateway (Crédit : Dagan Advnced Visual Solutions)
Illustration du projet Jerusalem Gateway (Crédit : Dagan Advnced Visual Solutions)

“Nous travaillons dorénavant aux plans paysagers et urbains afin de garantir que l’essence de Jérusalem sera préservée”, a ajouté Grunhaus.

« Nous investissons beaucoup d’argent et de temps à planifier les routes pédestres et cyclables, à nous assurer que les gens pourront circuler de manière plaisante depuis le quartier jusqu’au centre-ville et jusqu’à la Vieille Ville. »

La construction du quartier a été prônée par Barkat avec les soutiens des ministères israéliens des Finances et des Transports, qui ont été également activement impliqués dans le financement et dans la gestion des progrès du projet, a fait savoir une source proche de ce dernier. Ce qui souligne l’engagement gouvernemental envers la ville de Jérusalem, a-t-elle ajouté.

Une fois que le train à grande vitesse reliant Tel Aviv à Jérusalem sera en service – ce qui est prévu pour le printemps 2018 – le quartier ne se trouvera qu’à 28 minutes de Tel Aviv et sera relié au reste de Jérusalem par deux lignes de tramway légères – la ligne rouge existante et une nouvelle ligne verte, indique Grunhaus.

Avec des routes de transit publiques et privées et celles dédiées aux marcheurs, elles aussi publiques et privées, le nouveau quartier veut également devenir l’une des plaques tournantes du transport en Israël.

Des entreprises high-tech et financières ont déjà fait part de leur intérêt pour louer des emplacements dans le projet, affirme Grunhaus. « Ils comprennent l’importance d’un centre qui ne se situera qu’à 28 minutes de Tel Aviv, où ils pourront se rendre sans rester coincés dans les embouteillages. »

Illustration du projet Jerusalem Gateway (Crédit : Dagan Advnced Visual Solutions)
Illustration du projet Jerusalem Gateway (Crédit : Dagan Advnced Visual Solutions)

Le quartier devrait également créer quelque 40 000 nouveaux emplois dans la capitale et alléger la pénurie aiguë d’espaces de bureau que la ville connaît actuellement. « Nous avons en ce moment un taux d’occupation des bureaux de 95% à Jérusalem », dit Grunhaus.

Les voitures pénétrant dans la ville via la Route 1 rouleront à travers un tunnel souterrain pour progresser vers le reste de Jérusalem, tandis que les niveaux supérieurs seront utilisés pour des espaces ouverts, les piétons et des points de descente et de montée dans les bus et les cars, ainsi que pour les lignes ferroviaires. Il y aura également quelque 1 300 nouvelles places de parking dans la zone.

Le maire de Jérusalem, Nir Barkat, au sommet du musée de la Tour de David, le 14 avril 2015 (Crédit : Hadas Parush / Flash90)
Le maire de Jérusalem, Nir Barkat, au sommet du musée de la Tour de David, le 14 avril 2015 (Crédit : Hadas Parush / Flash90)

Dans le cadre de ce projet, le Centre des conventions International (Binyanei Hauma) sera agrandi et rénové – et deviendra, après transformation, le plus grand de tout le Moyen-Orient.

L’agence d’architecture allemande Topotek1 a récemment été choisie via un concours international pour diriger les planifications urbaine et paysagère. Le projet sera mis en œuvre par étapes, tandis que les premiers immeubles seront achevés dans trois ou quatre ans, indique Grunhaus.

Zeev Elkin, ministre de Jérusalem et du Patrimoine, sera également présent lors de la cérémonie d’inauguration organisée mercredi dans la soirée par Barkat sur le Boulevard Shazar, à l’entrée de Jérusalem.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...