Rechercher

Jérusalem: Manifestation de l’extrême-droite pour « renverser le mauvais gouvernement »

Craignant de nouvelles démolitions dans un avant-poste illégal en Cisjordanie, manifestants et députés de l'opposition ont protesté contre les politiques du gouvernement

Des militants de droite manifestent contre la démolition de structures à l'avant-poste illégal de Homesh en Cisjordanie, devant le bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 13 janvier 2022. (Olivier Fitoussi/Flash90)
Des militants de droite manifestent contre la démolition de structures à l'avant-poste illégal de Homesh en Cisjordanie, devant le bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 13 janvier 2022. (Olivier Fitoussi/Flash90)

Des milliers de personnes ont participé jeudi soir à une manifestation de la droite contre le gouvernement devant le bureau du Premier ministre Naftali Bennett (Yamina) à Jérusalem.

Les députés du parti Sionisme religieux, Bezalel Smotrich, Itamar Ben Gvir et Simcha Rothman, ainsi que le député du Likud Shlomo Karhi, figuraient parmi plusieurs législateurs et responsables de l’opposition qui ont pris la parole lors de cette manifestation organisée par le chef du Conseil régional de Samarie, Yossi Dagan.

Initialement, la manifestation visait à protester contre l’attitude du gouvernement à l’égard des avant-postes illégaux, en affirmant qu’il délégitimait le mouvement des résidents d’implantations.

Mais de nombreux participants ont brandi des pancartes et scandé des slogans contre le gouvernement dans son ensemble, et plus particulièrement contre tout compromis avec les manifestants bédouins du sud d’Israël, suite à des affrontements liés à une initiative controversée de plantation d’arbres dans la région.

« Nous voulons un État juif » et « Bennett démissionne », lisait-on sur certaines pancartes.

Selon la police, des milliers de personnes ont participé à la manifestation.

Des militants de droite protestent contre la démolition de structures de l’avant-poste illégal de Homesh en Cisjordanie, devant le bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 13 janvier 2022. (Olivier Fitoussi/Flash90)

« Un gouvernement qui récompense le terrorisme est un gouvernement dangereux pour le pays. Naftali Bennett et ses amis ont abandonné l’État d’Israël, hier encore ils ont décidé d’éliminer les plantations dans le Neguev suite à la violence bédouine, et ils éliminent maintenant la yeshiva Homesh en réponse à l’horrible meurtre », a déclaré Bezalel Smotrich, cité par le quotidien Israel Hayom.

Bezalel Smotrich faisait ici référence aux structures érigées illégalement dans l’avant-poste de Homesh en Cisjordanie, près de l’endroit où un Israélien, Yehuda Dimentman, a été abattu dans une attaque terroriste en décembre.

Après que plusieurs de ces structures – érigées sur des terres palestiniennes privées – ont été rasées une semaine après l’attaque, les militants de droite et les groupes de colons craignent d’autres démolitions à venir.

À l’époque, et lors de la manifestation de jeudi, les dirigeants des résidents d’implantations ont dénoncé les démolitions, les qualifiant de « récompense au terrorisme » et affirmant que la réponse à la fusillade devrait être de légaliser l’avant-poste de Homesh, qui était une implantation à part entière avant d’être évacuée en 2005 dans le cadre du désengagement de Gaza.

« Ensemble, nous ramènerons le drapeau du sionisme sur le devant de la scène. Ensemble, nous renverserons le gouvernement maléfique et formerons un gouvernement nationaliste, sioniste et juif. Ensemble, nous gagnerons », a déclaré Bezalel Smotrich.

Des habitants juifs d’implantations jettent des pierres en direction de maisons palestiniennes, juste après les funérailles de Yehuda Dimentman, 25 ans, tué lors d’une attaque par un tireur palestinien, dans le village de Burqa en Cisjordanie, vendredi 17 décembre 2021. (AP Photo/Majdi Mohammed)

« C’est une honte que le jour même où le gouvernement approuve la loi sur l’électricité dans le Neguev, il débranche les foyers de l’électricité en Judée et Samarie », a déclaré Dagan, en utilisant le nom biblique de la Cisjordanie.

Il faisait référence à un projet de loi qui permettrait à des milliers de maisons construites illégalement, principalement dans des communautés arabes, de se connecter au réseau électrique.

Le père de Dimentman, Mordecai, a également participé à la manifestation. « J’appelle tous les jeunes à se consacrer aux valeurs qui sont sacrées pour nous, et avec l’aide de Dieu, nous allons rétablir Homesh et toute la Judée et la Samarie », a-t-il dit.

Yehuda Dimentman. (Autorisation)

Le 16 décembre dernier, des terroristes ont ouvert le feu sur la voiture dans laquelle Dimentman et deux autres hommes voyageaient, le tuant et blessant légèrement les autres alors qu’ils quittaient l’avant-poste de Homesh. Un responsable militaire a déclaré que leur voiture avait été prise en embuscade depuis le bord de la route.

Dimentman était étudiant dans une yeshiva proche de l’endroit où l’attaque a eu lieu.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...