Rechercher

Funérailles de Yehuda Dimentman : « Cet endroit nous appartient pleinement »

Tsahal a procédé à des arrestations dans le cadre de la chasse aux auteurs de la fusillade en Cisjordanie ; les enquêteurs soupçonnent les attaquants d'avoir tendu une embuscade

Les funérailles de Yehuda Dimentman le 17 décembre 2021, un jour après qu'il ait été tué dans une attaque par balles dans le nord de la Cisjordanie. (Capture d'écran vidéo)
Les funérailles de Yehuda Dimentman le 17 décembre 2021, un jour après qu'il ait été tué dans une attaque par balles dans le nord de la Cisjordanie. (Capture d'écran vidéo)

Des centaines de personnes se sont réunies vendredi matin à Homesh, avant-poste de Cisjordanie, pour participer aux funérailles de Yehuda Dimentman, alors que les forces de sécurité intensifiaient les recherches des terroristes qui ont ouvert le feu sur son véhicule et l’ont tué la nuit précédente.

Les forces militaires et policières ont également renforcé la sécurité à Homesh, où Dimentman étudiait dans une yeshiva. Des éloges funèbres devaient y être prononcés, et le cortège funéraire devait se rendre ensuite ce matin sur le lieu de la fusillade. Dimentman devait être enterré vers midi au cimetière Givat Shaul de Jérusalem.

S’exprimant lors des funérailles, le directeur de sa yeshiva, le rabbin Elishama Cohen, a qualifié Dimentman de « soldat de la Torah », tout en ajoutant que « Homesh dira haut et fort que cet endroit nous appartient pleinement ».

Homesh était censé être abandonné en 2005 dans le cadre du soi-disant désengagement d’Ariel Sharon, alors Premier ministre, mais il a depuis été repris illégalement par un groupe de résidents d’implantations.

Le chef du Parti sioniste religieux, d’extrême droite, a déclaré que Homesh devrait être renforcé et construit en réponse à l’attaque.

Il a déclaré qu’il croyait que Dieu « nous a envoyé Yehuda pour nous ordonner de retourner à Homesh, de construire la yeshiva, de renforcer la Torah à Homesh ».

Nir Barkat, député du Likud, a déclaré que « les Juifs ont le droit de vivre où ils veulent, et nous protégerons ce droit ».

Les forces israéliennes ont procédé à un certain nombre d’arrestations et mis en place des barrages routiers dans tout le nord de la Cisjordanie dans la nuit de jeudi à vendredi, alors qu’elles continuaient à rechercher les tueurs.

« Nous avons arrêté la nuit dernière un certain nombre de suspects (…) et je pense que nous trouverons tôt ou tard les responsables de l’attaque », a indiqué Ran Kochav, un porte-parole militaire, à la radio israélienne 103FM, faisant état d’une « traque » mobilisant des efforts « physiques, technologiques et de renseignement ».

Les forces spéciales israéliennes arrêtent un Palestinien à proximité de Shavei Shomron, en Cisjordanie, le 17 décembre 2021, après une fusillade meurtrière près de Homesh. (Crédit : Sraya Diamant/Flash90)

Trois bataillons d’infanterie supplémentaires de l’armée israélienne, ainsi que des forces spéciales et des unités de collecte de renseignements, ont été déployés en Cisjordanie à la suite de l’attaque, tandis que l’armée, le service de sécurité du Shin Bet et la police israélienne parcouraient la région de Naplouse à la recherche des assaillants.

« En ce moment, les forces de sécurité – l’armée, le Shin Bet, la police et les forces supplémentaires – poursuivent les meurtriers. Nous allons mettre la main sur les terroristes et les capturer », a déclaré le général Yehuda Fuchs, chef du commandement central de Tsahal.

« Nous sommes responsables de la défense ici, et nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour assurer la protection des résidents et capturer les meurtriers et les terroristes qui ont perpétré cette attaque », a déclaré Fuchs.

Le Premier ministre, Naftali Bennett, a affirmé jeudi soir que les forces de sécurité les retrouveraient « très prochainement ». « Nous nous assurerons que justice soit faite », a-t-il ajouté.

Selon les médias palestiniens, au moins trois Palestiniens ont été arrêtés lors de raids nocturnes dans le village de Burqa, juste au nord du lieu de l’attaque, à l’extérieur de l’avant-poste de Homesh.

Yehuda Dimentman. (Autorisation)

Les enquêteurs soupçonnent que l’attaque ait été perpétrée par deux assaillants qui ont tiré sur le véhicule à bout portant, selon la radio de l’armée.

Le général de brigade Avi Bluth, commandant de la division de Tsahal responsable de la zone, a déclaré qu’au moins 10 balles avaient été tirées sur la voiture. Il a déclaré que la voiture avait été touchée par une embuscade depuis le bord de la route, et non depuis un véhicule de passage, et que les troupes avaient découvert l’endroit où les terroristes attendaient avant l’attaque.

« Nous tirons tous les fils qu’il y a à tirer », a déclaré Bluth, commandant de la division de Judée et Samarie de l’armée israélienne, du nom du terme biblique désignant la Cisjordanie.

Les détails de l’enquête sur l’attaque sont sont soumis à un embargo par le tribunal.

Des secours sur les lieux d’une fusillade près de Homesh en Cisjordanie, le 16 décembre 2021. (Crédit : ZAKA)

Bluth a indiqué que des renforts ont été amenés dans la région sous la forme de trois bataillons d’infanterie, de forces spéciales et d’unités de collecte de renseignements. Des soldats de réserve supplémentaires ont été amenés pour aider.

Dimentman était étudiant à la yeshiva de l’avant-poste de Homesh, en Cisjordanie, près de l’endroit où l’attaque a eu lieu.

Il laisse derrière lui une femme et un fils âgé de 9 mois, selon les médias israéliens.

Dimentman et deux autres personnes ont été la cible de tirs alors qu’ils se trouvaient au volant d’une voiture et qu’ils quittaient Homesh jeudi soir vers 19h30. Les deux autres passagers ont été légèrement blessés par des éclats de verre lors de l’attaque.

Les groupes terroristes palestiniens du Hamas, du Jihad islamique et du Front populaire de libération de la Palestine ont salué l’attaque, sans néanmoins la revendiquer.

Ces dernières semaines, les attentats terroristes palestiniens se sont multipliés, quatre ayant eu lieu dans la seule ville de Jérusalem, dont une fusillade mortelle commise par un membre du Hamas.

Le radiodiffuseur public Kan a rapporté que, en réponse à l’attaque, les résidents d’implantations se préparaient à installer de nouveaux bâtiments à Homesh.

Le porte-parole du département d’État américain, Ned Price, a condamné l’attaque dans un communiqué.

« Nous condamnons fermement l’attaque terroriste d’aujourd’hui en Cisjordanie qui a tué un citoyen israélien et en a blessé deux autres. Nos pensées vont aux victimes de cette attaque et à leurs familles », a déclaré Price.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...