Rechercher

Yehudah Dimentman, 25 ans, victime de la fusillade terroriste en Cisjordanie

L'étudiant de yeshiva et père d'un enfant a été abattu devant un avant-poste ; "c'était une personne douce, accueillante pour tous", déclare un ami blessé dans l'attaque

Yehuda Dimentman. (Autorisation)
Yehuda Dimentman. (Autorisation)

La victime de la fusillade terroriste de jeudi a été identifiée comme étant Yehudah Dimentman, 25 ans, résident de l’implantation de Shavei Shomron en Cisjordanie et père d’un enfant.

Il était étudiant à la yeshiva de l’avant-poste de Homesh, en Cisjordanie, près de l’endroit où l’attaque a eu lieu.

Il laisse derrière lui une femme et un fils âgé de 9 mois, selon les médias israéliens.

Dimentman et deux autres personnes ont été la cible de tirs alors qu’ils étaient au volant d’une voiture et qu’ils quittaient Homesh jeudi soir. Un responsable militaire a déclaré que la voiture avait été prise en embuscade depuis le bord de la route.

Des soldats sur les lieux d’une fusillade près de Homesh, en Cisjordanie, le 16 décembre 2021. (Crédit : Hillel Maeir/Flash90)

Les deux autres passagers ont été légèrement blessés par des éclats de verre lors de l’attaque.

L’un des autres passagers, Aviah Entman, 22 ans, a parlé de Dimentman aux journalistes depuis l’hôpital.

« C’était mon ami. C’était un type vraiment bien. C’était quelqu’un de très gentil et il était avenant pour tous ceux qui voulaient lui parler. Nous avons beaucoup parlé », a déclaré Entman. « C’était amusant de l’avoir comme ami. Nous n’avions pas peur d’une éventuelle fusillade. Nous ne pensions pas que cela pouvait arriver. »

« C’est difficile pour moi de réaliser qu’il n’est plus parmi nous. Lors de notre dernière conversation aujourd’hui, il est venu me voir tout heureux et m’a dit : ‘Aujourd’hui, j’ai gagné quelque chose.é Je lui ai demandé ce qui s’était passé et il m’a dit que sa femme lui avait demandé de s’occuper de son enfant pendant un certain temps. Il a dit qu’il était heureux de pouvoir être avec l’enfant. »

Le véhicule qui a été la cible de tirs lors d’une attaque terroriste près de l’avant-poste de Homesh en Cisjordanie, le 16 décembre 2021. (Crédit : Hillel Maeir/Flash90)

L’autre passager de la voiture, Neria Feldman, a raconté : « Yehuda était assis derrière moi et a crié qu’il avait une balle dans le cou et qu’il commençait vraiment à avoir du mal à respirer. J’appelais les services d’urgence pour leur dire où nous étions. »

« Aviah et moi avons été emmenés à l’hôpital dans une ambulance lorsque nous avons découvert que Yehudah n’était plus avec nous. »

Entman et Feldman ont été hospitalisés à l’hôpital Meir de Kfar Saba et devraient sortir prochainement.

La Treizième chaîne a rapporté qu’Entman avait survécu à une autre attaque violente à Jérusalem-Est il y a huit mois.

Des secours sur les lieux d’une fusillade près de Homesh en Cisjordanie, le 16 décembre 2021. (Crédit : ZAKA)

Le frère aîné de Dimentman, Shlomi Dimentman, a déclaré au site d’information Ynet qu’il « avait entendu qu’il y avait eu une attaque terroriste. Je connais la communauté là-bas, alors j’ai dit une prière ».

« Je ne voulais pas appeler mon frère parce que je pensais qu’il serait occupé, alors j’ai prié, et je suis rentré à la maison, puis j’ai appris que Yehudah faisait partie des blessés. »

« C’est une perte énorme. Je ne l’ai toujours pas intégrée », a-t-il déclaré.

Les ambulanciers arrivés sur les lieux ont pratiqué un massage cardiaque sur Dimentman, qui souffrait d’une blessure critique au cou, mais ont dû prononcer son décès.

Des secours sur les lieux d’une fusillade près de Homesh, le 16 décembre 2021. (Crédit : United Hatzalah)

Son cortège funéraire partira de Homesh à 9 heures vendredi, s’arrêtera sur le lieu de la fusillade, puis continuera vers Jérusalem. Les funérailles auront lieu à 12 heures au cimetière de Givat Shaul à Jérusalem, a déclaré un porte-parole de l’implantation.

Homesh est une implantation qui devait être abandonnée dans le cadre d’une expulsion en 2005, mais qui abrite aujourd’hui une yeshiva exploitée illégalement.

Le général de brigade Avi Bluth, commandant de la division de Tsahal responsable de la zone, a déclaré qu’au moins 10 balles avaient été tirées sur la voiture.

Les troupes israéliennes ont été rapidement déployées sur les lieux, mettant en place des points de contrôle et bloquant les routes dans toute la zone pour tenter d’arrêter les auteurs des tirs.

L’implantation de Homesh en décembre 2005. (Crédit : Neria Harua/CC BY/Wikipedia)

« Nous tirons tous les fils qu’il y a à tirer », a déclaré Bluth, commandant de la division de Judée et Samarie de l’armée israélienne, du nom du terme biblique désignant la Cisjordanie.

Bluth a indiqué que des renforts étaient en cours d’acheminement dans la zone sous la forme de trois bataillons d’infanterie, de forces spéciales et d’unités de collecte de renseignements.

Bluth a refusé de commenter l’enquête, et notamment d’évoquer l’identité des auteurs présumés de l’attaque et l’orientation des recherches.

Les groupes terroristes palestiniens du Hamas, du Jihad islamique et du Front populaire de libération de la Palestine ont salué l’attaque, sans néanmoins la revendiquer.

Des Israéliens jettent de la nourriture aux gardes-frontières qui tentent d’évacuer l’implantation de Homesh, dans le nord de la Cisjordanie, le 23 août 2005. (Crédit : Flash90)

« Le Hamas bénit cette opération héroïque à Naplouse contre les forces d’occupation et les colons meurtriers », a déclaré le porte-parole du Hamas, Hazim Qasim. « Cette opération prouve une fois de plus que notre peuple héroïque continuera sa lutte jusqu’à ce qu’il expulse l’occupant », a-t-il ajouté.

Le groupe terroriste du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) a également salué l’attaque terroriste.

« Ce qui s’est passé près de Naplouse est une déclaration selon laquelle notre peuple ne se soumettra pas à l’occupation. Le message aux villes de Cisjordanie est que nous aborderons l’occupation dans le langage des balles », a déclaré un haut responsable du FPLP, Hani al-Thawabta, à la télévision officielle du Hamas.

« Nous bénissons l’opération héroïque menée par des combattants de la résistance héroïques parmi notre peuple, qui est venue comme une réponse naturelle aux crimes des soldats d’occupation et des colons », a de son côté déclaré Tariq Izz al-Din, porte-parole de la branche Cisjordanie du groupe terroriste palestinien du Jihad islamique, qui n’a pas non plus revendiqué l’attaque.

Ces dernières semaines, les attentats terroristes palestiniens se sont multipliés, quatre ayant eu lieu dans la seule ville de Jérusalem, dont une fusillade mortelle commise par un membre du Hamas.

Le radiodiffuseur public Kan a rapporté que, en réponse à l’attaque, les résidents d’implantations se préparaient à installer de nouveaux bâtiments à Homesh.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...