Rechercher

Un Israélien tué et deux autres blessés dans une attaque en Cisjordanie

Yehuda Dimentman a succombé à ses graves blessures ; L'armée enquête; Le Hamas, le FPLP et le Jihad islamique saluent l'attaque

Des secours sur les lieux d'une fusillade près de Homesh, le 16 décembre 2021. (Crédit : United Hatzalah)
Des secours sur les lieux d'une fusillade près de Homesh, le 16 décembre 2021. (Crédit : United Hatzalah)

Une fusillade, menée jeudi soir dans le nord de la Cisjordanie, a fait un mort et deux blessés israéliens.

Le conseil régional de Samarie a identifié la victime comme étant Yehuda Dimentman, un père de famille qui vivait dans l’implantation de Shavei Shomron, près de Homesh.

Un médecin travaillant pour le service d’urgence Magen David Adom a expliqué avoir tenté de réanimer une personne qui était inconsciente à l’arrière d’une voiture après avoir été grièvement blessée par balles au cou, ajoutant : « on a été obligé de la déclarer morte », alors qu’il était transporté vers l’hôpital Beilinson de Petah Tikva en hélicoptère.

Le conducteur du véhicule et un autre passager souffrent de blessures « légères » causées par des éclats de verre et ont été transportés à l’hôpital Meir de Kfar Saba, a-t-il ajouté.

Le lieutenant-colonel Amnon Shefler a affirmé en soirée que l’armée israélienne avait déployé trois bataillons supplémentaires ainsi que les forces spéciales pour attraper les assaillants.

L’attaque a eu lieu en début de soirée quand des « terroristes ont tiré sur des étudiants en religion depuis le bord de la route » alors que leur voiture se trouvait près de la yeshiva de Homesh, « un avant-poste illégal », a indiqué Amnon Shefler. Homesh se situe dans le nord de la Cisjordanie, près de la ville palestinienne de Naplouse.

Des secours sur les lieux d’une fusillade près de Homesh en Cisjordanie, le 16 décembre 2021. (Crédit : ZAKA)

L’armée israélienne a ouvert une enquête.

Un grand nombre de soldats de Tsahal ont été appelés sur les lieux, dressant des barrages routiers dans la région pour sans doute attraper les tireurs.

Selon les informations de la Douzième chaîne, les trois hommes israéliens ont été ciblés alors qu’ils sortaient de l’avant-poste de Homesh en se dirigeant en voiture vers l’implantation de Shavei Shomron.

La victime mortellement blessée « était inconsciente avec de multiples blessures par balles », selon les secours.

(G) Le ministre de la Sécurité Publique Omer Barlev lors d’une réunion à la Knesset, le 13 septembre 2021 et (D) le ministre de la Défense Benny Gantz lors d’une réunion à la Knesset, le 19 octobre 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi ; Yonatan Sindel/Flash90)

En réponse à l’attaque, le Premier ministre Naftali Bennett, qui a adressé ses « sincères condoléances » à la famille de l’homme tué, a déclaré dans un communiqué que les forces de sécurité israéliennes « mettraient bientôt la main sur les terroristes » à l’origine de la fusillade.

Le ministre de la Sécurité intérieure, Omer Barlev, qui a aussi adressé ses condoléances à la famille de la jeune victime, condamne « le visage horrible du terrorisme palestinien relevant à nouveau sa tête. »

Le ministre de la Défense, Benny Gantz, qui a aussi adressé ses condoléances à la famille de la victime, a déclaré que les forces de sécurité israéliennes étaient en état d’alerte maximale après la fusillade de ce soir.

« Les forces de sécurité mettront la main sur les terroristes. Nous allons redoubler de vigilance et nous nous tenons prêts à mettre en échec le terrorisme en Judée Samarie et continuerons d’utiliser toutes nos capacités sur tous les fronts contre les organisations terroristes », a-t-il déclaré dans un communiqué.

Des membres de l’aile armée du groupe terroriste Hamas ont défilé à Khan Yunis, dans le sud de la bande de Gaza, le 27 mai 2021, alors que le Hamas a revendiqué la victoire après un conflit de 11 jours avec Israël. (Crédit : SAID KHATIB / AFP)

Le groupe terroriste palestinien du Hamas, au pouvoir dans la Bande de Gaza, a salué la fusillade meurtrière sans la revendiquer.

« Le Hamas bénit cette opération héroïque à Naplouse contre les forces d’occupation et les colons meurtriers », a déclaré le porte-parole du Hamas, Hazim Qasim. « Cette opération prouve une fois de plus que notre peuple héroïque continuera sa lutte jusqu’à ce qu’il expulse l’occupant », a-t-il ajouté.

Le groupe terroriste du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) a également salué l’attaque terroriste.

« Ce qui s’est passé près de Naplouse est une déclaration selon laquelle notre peuple ne se soumettra pas à l’occupation. Le message aux villes de Cisjordanie est que nous aborderons l’occupation dans le langage des balles », a déclaré un haut responsable du FPLP, Hani al-Thawabta, à la télévision officielle du Hamas.

« Nous bénissons l’opération héroïque menée par des combattants de la résistance héroïques parmi notre peuple, qui est venue comme une réponse naturelle aux crimes des soldats d’occupation et des colons », a de son côté déclaré Tariq Izz al-Din, porte-parole de la branche Cisjordanie du groupe terroriste palestinien du Jihad islamique, qui n’a pas non plus revendiqué l’attaque.

Dans une vidéo, Yigal Dilmoni, chef de la principale organisation des implantations, Yesha, a appelé jeudi le gouvernement israélien à légaliser la yeshiva dans laquelle étudiait la victime en représailles à l’attaque.

Cette attaque fait suite à plusieurs autres perpétrées en Cisjordanie ou à Jérusalem.

La semaine dernière, une terroriste palestinienne de 14 ans, a poignardé une mère de 26 ans qui accompagnait ses enfants à l’école dans le quartier tendu de Sheikh Jarrah.

Le 22 novembre, un Israélien avait été tué et trois autres personnes blessées lors d’une attaque à l’arme à feu menée par un terroriste palestinien, membre du mouvement terroriste islamiste du Hamas, dans la Vieille Ville de Jérusalem.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...