Rechercher

Joe Biden retire Darren Beattie d’une commission liée à la Shoah

Cet ancien rédacteur de discours de Donald Trump est lié aux suprémacistes blancs

Darren Beattie à l'évènement At the Wall Symposium le 28 juillet 2019. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Darren Beattie à l'évènement At the Wall Symposium le 28 juillet 2019. (Crédit : capture d'écran YouTube)

WASHINGTON (JTA) – Le président américain Joe Biden a retiré une personne, qui avait été nommée par Donald Trump et ayant des liens avec des suprémacistes blancs, d’une commission chargée de répertorier les sites liés à la Shoah et aux citoyens américains.

Dans une lettre consultée par un journaliste de Politico, la Maison Blanche a demandé à Darren Beattie le 14 janvier de démissionner de la Commission pour la préservation du patrimoine américain à l’étranger avant la fin de la journée ou d’être démis de ses fonctions.

Cette commission identifie et s’efforce de garantir la préservation des sites historiques en Europe, tels que les cimetières, les monuments et les sites de la Shoah, qui sont associés au patrimoine des citoyens américains.

La nomination de Beattie à la Commission par l’ancien président Donald Trump en 2020 avait suscité la controverse parmi les groupes juifs et avait conduit à des demandes de retrait. C’était l’une des nombreuses nominations de jeunes loyalistes à des Commissions prestigieuses que Trump a faites après avoir perdu l’élection.

Beattie, qui est juif, avait été rédacteur de discours pour Trump jusqu’à ce qu’il soit révélé en 2018 que deux ans plus tôt, il avait assisté à une conférence du H.L. Mencken Club. Selon le Southern Poverty Law Center, la conférence « a accueilli certains des idéologues nationalistes blancs les plus importants d’Amérique dans le passé, et sert d’espace sûr pour que les professeurs puissent se décharger de leurs opinions racistes. »

Beattie a participé à un panel avec Peter Brimelow, un nationaliste blanc qui dirige le site web anti-immigration VDare. Beattie a défendu avec véhémence les politiques de Trump consistant à limiter l’entrée des musulmans aux États-Unis.

Nancy Kaufman, présidente du National Council of Jewish Women (NCJW, Conseil national des femmes juives). (Crédit : Ron Sachs)

Le jour même où il a limogé Beattie, Biden a nommé sept nouveaux commissaires à la Commission pour la préservation du patrimoine américain à l’étranger, dont deux sont liés à des organisations juives.

Nancy Kaufman est une ancienne directrice générale du National Council of Jewish Women et directrice exécutive du Jewish Community Relations Council of Boston.

Jonathan Greenwald, un ancien diplomate qui est actif au sein de J Street, le groupe politique juif libéral pour le Moyen-Orient ; il a participé aux négociations des réparations de la Shoah et, selon la déclaration de la Maison Blanche, « dirige et finance une initiative visant à amener les jeunes Israéliens et Palestiniens à étudier ensemble dans les meilleures écoles préparatoires à l’université ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...