Rechercher

Jordanie: un oncle du roi condamné par contumace à 18 ans de prison

Ancien directeur de la Compagnie des mines de phosphate Walid al-Kurdi a déjà été condamné par contumace à 37 ans de prison dans plusieurs affaires de corruption distinctes

Le roi Abdallah II de Jordanie s'exprime lors d'une conférence de presse avant une réunion avec le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, au siège de l'OTAN à Bruxelles, le mercredi 5 mai 2021. (Johanna Geron, Pool via AP)
Le roi Abdallah II de Jordanie s'exprime lors d'une conférence de presse avant une réunion avec le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, au siège de l'OTAN à Bruxelles, le mercredi 5 mai 2021. (Johanna Geron, Pool via AP)

Un tribunal jordanien a condamné mercredi par contumace un oncle du roi Abdallah II à 18 ans de prison dans une affaire de corruption, a indiqué un responsable judiciaire.

« La cour criminelle d’Amman a condamné Walid al-Kurdi, ancien PDG de la société des mines de phosphates à 18 ans de prison et à une amende de 190 millions de dinars jordaniens (environ 268 millions de dollars) », a déclaré à l’AFP ce responsable sous couvert de l’anonymat.

M. Kurdi, en fuite depuis plusieurs années au Royaume Uni, est l’époux de la princesse Basma, la tante paternelle d’Abdallah II.

Ancien directeur de la Compagnie jordanienne des mines de phosphate (JPMC), l’un des plus importants fournisseurs au monde, il a déjà été condamné par contumace à 37 ans de prison dans plusieurs affaires de corruption distinctes depuis 2013 et ses avoirs ont été gelés.

Dans ce nouveau procès, M. Kurdi a été jugé pour abus de pouvoir et corruption lorsqu’il était président du conseil d’administration de la JPMC.

La lutte contre la corruption figure parmi les principales demandes des Jordaniens qui manifestent régulièrement dans les rues pour réclamer des réformes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...