Justin Trudeau ouvert à une reprise des relations du Canada avec l’Iran
Rechercher

Justin Trudeau ouvert à une reprise des relations du Canada avec l’Iran

Le précédent gouvernement conservateur canadien avait fermé son ambassade en Iran en septembre 2012

Justin Trudeau (Crédit : CC BY-SA batmoo, Flickr)
Justin Trudeau (Crédit : CC BY-SA batmoo, Flickr)

Le Premier ministre du Canada Justin Trudeau a exprimé lundi son désir de voir le Canada renouer ses relations diplomatiques avec l’Iran, rompues par Ottawa il y a quatre ans.

Trudeau a salué l’annonce samedi par l’Agence internationale de l’énergie atomique que l’Iran avait respecté ses obligations visant à garantir la nature strictement pacifique de son programme nucléaire, conformément à un accord conclu avec les grandes puissances en juillet dernier.

« C’est quelque chose de positif et je m’attends à ce qu’il y ait maintenant des liens (diplomatiques) entre le Canada et l’Iran », a dit Trudeau après une réunion du conseil des ministres.

« Nous allons certainement en discuter davantage lors d’un conseil des ministres dans les semaines à venir », a-t-il ajouté.

Le précédent gouvernement conservateur canadien avait fermé son ambassade en Iran en septembre 2012 en estimant que ce pays était « la menace la plus importante à la paix et à la sécurité mondiales ».

En 2013, Ottawa avait imposé un embargo commercial quasi-total à l’Iran et décrété des sanctions contre 78 responsables et 508 organismes. A l’origine de ce durcissement de ton, le précédent gouvernement canadien, du conservateur Stephen Harper, était l’un des alliés les plus inconditionnels d’Israël.

Le Canada décidera « au moment opportun » de la levée de ses sanctions, avait déclaré dimanche le ministre des Affaires étrangères Stéphane Dion au quotidien Globe and Mail, expliquant ne pas vouloir pénaliser les entreprises canadiennes au moment où leurs rivales européennes et américaines s’apprêtent à retourner sur le marché iranien.

L’approbation de l’Agence internationale de l’énergie atomique a entraîné la levée des sanctions économiques et financières de l’Union européenne, des Etats-Unis et de l’ONU liées au programme nucléaire iranien.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...