Khamenei : la « solution finale », c’est « la destruction d’Israël, pas des Juifs »
Rechercher

Khamenei : la « solution finale », c’est « la destruction d’Israël, pas des Juifs »

Accusé de soutenir le génocide, le guide suprême iranien affirme qu'éradiquer l'Etat juif signifie "abolir un régime imposé" et "expulser des voyous comme Netanyahu"

Le Guide suprême, l'Ayatollah Ali Khamenei, prend la parole devant un groupe d'étudiants à Téhéran, Iran, le 22 mai 2019. (Bureau du Guide suprême iranien via AP, File)
Le Guide suprême, l'Ayatollah Ali Khamenei, prend la parole devant un groupe d'étudiants à Téhéran, Iran, le 22 mai 2019. (Bureau du Guide suprême iranien via AP, File)

Le guide suprême iranien l’ayatollah Ali Khamenei a déclaré mercredi qu’il cherchait à détruire Israël, mais pas à exterminer tous les Juifs, après que les dirigeants israéliens et américains l’ont accusé d’encourager au génocide. Il a indiqué que l’Iran soutiendrait toute nation ou tout groupe qui lutte contre Israël.

Khamenei s’exprimait au sujet d’une affiche publiée sur son site internet qui reprenait la formule nazie de « solution finale ». Ce terme est généralement associé à l’initiative de l’Allemagne nazie visant à éliminer tous les Juifs pendant la Shoah.

« Éliminer le régime sioniste ne signifie pas éliminer les Juifs. Nous n’avons rien contre les Juifs. Cela signifie abolir un régime imposé et que les Palestiniens musulmans, chrétiens et juifs puissent choisir leur gouvernement et expulser des voyous comme [le Premier ministre Benjamin] Netanyahu », a écrit le guide suprême sur son compte Twitter.

« Voilà ce que signifie ‘éliminer Israël' », a-t-il expliqué, soulignant que « cela arrivera ».

Une affiche du site web du Guide suprême iranien, l’Ayatollah Ali Khamenei, appelant à la destruction d’Israël, qui utilise le terme « solution finale », qui fait généralement référence à la politique nazie de génocide contre les Juifs pendant la Shoah. (Crédit : english.khamenei.ir)

Il a également affirmé qu’Israël ne comprenait que la force et ne se conformait à aucun traité de paix.

« La nature du régime sioniste est incompatible avec la paix parce que les sionistes veulent agrandir leurs territoires et ne se limiteront certainement pas à ce qu’ils ont déjà occupé », a-t-il dit.

« Les luttes de la nation palestinienne – politique, militaire et culturelle – devraient continuer jusqu’à ce que les usurpateurs soumettent un référendum à la nation palestinienne », a ajouté Khamenei.

Il a précisé que l’Iran soutiendrait quiconque s’opposerait à Israël.

« Nous soutiendrons et assisterons toute nation ou tout groupe, où qu’il soit, qui s’oppose et qui lutte contre le régime sioniste, et nous n’hésitons pas à le dire », a averti le guide suprême iranien.

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a défendu une affiche anti-Israël qui a été partagée par le guide suprême du pays. Netanyahu et le Secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo ont déclaré que l’affiche appelait au génocide des Juifs en invoquant le terme de « solution finale ».

Zarif affirme que le slogan, « La solution finale : résistance jusqu’au référendum » montre que la République islamique cherche à obtenir un référendum dans les urnes pour les Palestiniens. Il a accusé l’Occident d’être anti-démocratique.

L’Iran finance des groupes terroristes qui ont juré la destruction d’Israël, dont le Hezbollah et le Hamas. Le pays organise également une compétition annuelle de dessins négationnistes de la Shoah.

« Dégoûtant que ceux dont la civilisation a trouvé une ‘solution finale’ dans les chambres à gaz attaquent ceux qui cherchent une réelle solution dans les urnes, à travers un REFERENDUM. Pourquoi les Etats-Unis et l’Occident ont-ils si peur de la démocratie ? Les Palestiniens ne devraient pas avoir à payer pour vos crimes, ou votre culpabilité », a-t-il tweeté.

L’Iran finance des groupes terroristes déterminés à détruire Israël, notamment le Hezbollah basé au Liban et le Hamas basé à Gaza.

Cette déclaration de Khamenei survient après que Netanyahu et le secrétaire d’État américain Mike Pompeo l’ont accusé de soutenir la solution finale nazie.

« Il devrait savoir que tout régime qui menace de détruire l’État d’Israël s’expose à un danger similaire », a mis en garde Netanyahu selon un communiqué de son bureau.

Publiée sur le site de Khamenei, l’affiche montre des personnes en pleines célébrations sur le mont du Temple à Jérusalem, après l’avoir apparemment capturé d’Israël et qu’un drapeau palestinien a été hissé sur la mosquée Al-Aqsa.

« La Palestine sera libre. La solution finale : résistance jusqu’à la liberté », dit le texte de l’affiche.

Celle-ci a ensuite été supprimée du site web.

Khamenei a appelé à de nombreuses reprises à la destruction d’Israël et qualifie souvent le pays de « tumeur cancéreuse ».

Dans un message publié à l’occasion de la Journée Quds annuelle prévue vendredi, les Gardiens de la Révolution de l’Iran ont exprimé l’espoir que la destruction d’Israël est proche et que le guide suprême de l’Iran l’Ayatollah Ali Khamenei priera bientôt à la mosquée Al-Aqsa de Jérusalem.

« Les Gardiens de la Révolution ont exprimé l’espoir, comme deux dirigeants de la Révolution islamique l’ont promis, que la fin du régime sioniste sera proche et que tous les médias du monde diffuseront bientôt la nouvelle des prières de l’Ayatollah Khamenei au lieu saint Quds et que la région émergera sans le régime sioniste et les Etats-Unis », a rapporté l’agence de presse semi-officielle Fars.

La force paramilitaire a promis de continuer à combattre Israël et a déclaré que les Palestiniens restent leur priorité principale.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...