La Bourse de Tel Aviv s’apprête à lancer son indice boursier spécial cannabis
Rechercher

La Bourse de Tel Aviv s’apprête à lancer son indice boursier spécial cannabis

Le TA-Cannabis ouvrira en février avec 9 entreprises de cannabis médical ; le trading ne sera initialement pas autorisé sur l'indice

La Bourse de Tel Aviv, le 25 décembre 2018. (Crédit : Adam Shuldman/Flash90)
La Bourse de Tel Aviv, le 25 décembre 2018. (Crédit : Adam Shuldman/Flash90)

La Bourse de Tel Aviv (Tel Aviv Stock Exchange ; TASE) a annoncé lundi qu’elle lancerait en février un nouvel indice boursier composé des actions de sociétés cotées sur le marché engagées dans la recherche, la culture, la vente et la production de cannabis médical.

L’industrie israélienne du cannabis médical a évolué ces dernières années et, bien qu’elle ne soit pas encore tout à fait mature, elle a suscité l’intérêt d’acteurs des marchés financiers. Ainsi, le 1er novembre 2020, le TASE a mis en place un nouveau sous-secteur dédié au cannabis, au sein du secteur biomédical.

Les actions de ces sociétés seront désormais placées dans le nouvel indice boursier TA-Cannabis, qui comprendra neuf entreprises avec une capitalisation boursière totale de 1,7 milliard de shekels et une valeur flottante de 0,7 milliard de shekels, a déclaré le TASE dans une déclaration.

En raison de la nature hautement spéculative de ces entreprises et du fait que la capitalisation boursière des neuf sociétés est faible, l’indice ne sera pas initialement considéré comme l’un des actifs à être négociés en bourse, qui sont pour la plupart des fonds détenant les titres de certains indices, ou d’autres produits financiers indiciels, et les investisseurs ne pourront investir que directement dans les actions auprès des sociétés elles-mêmes, comme c’était le cas jusqu’à maintenant, a indiqué la Bourse dans le communiqué.

Un producteur de cannabis s’occupe de plants dans un champ de la société Tikun Olam près de la ville de Safed, dans le nord du pays, le 31 août 2010. (Crédit : Abir Sultan / Flash90)

L’indice représentera une sorte d’indicateur pour les investisseurs, pour voir comment les actions du secteur se portent, selon le communiqué.

Les neuf entreprises de l’indice sont InterCure, qui, au 24 décembre, avait une valorisation boursière de 425 millions de shekels et un poids de 15 % dans l’indice ; Panaxia Israel, avec une valorisation de 313 millions de NIS et une pondération de 15 % ; Search Medical avec une capitalisation boursière de 229 millions de NIS et une pondération de 15 % ; Tikun Olam Cannbit, avec une capitalisation boursière de 200 millions de NIS et un poids de 12,77 % ; Together, avec une capitalisation boursière de 144 millions de NIS et un poids de 10,82 % ; Pharmocann, avec une capitalisation boursière de 127 millions de NIS et un poids de 10,31 % ; Intelicanna, avec une capitalisation boursière de 118 millions de NIS et un poids de 7,95 % ; Cannassure, avec une capitalisation boursière de 84 millions de NIS et un poids de 7,11 % ; Univo, avec une capitalisation boursière 85 millions de NIS et un poids de 6,05 % dans l’indice.

La pandémie de coronavirus a représenté une aubaine pour la Bourse de Tel Aviv, qui a vu son nombre d’entreprises détenant une offre publique initiale d’actions grimper à 27, le nombre le plus élevé depuis 2007. 19 de ces entreprises sont des entreprises technologiques.

Trois entreprises ont inscrit leurs actions à la double cotation, ce qui porte le nombre total de nouvelles entreprises ajoutées cette année à 30.

Cinq entreprises supplémentaires sont entrées via des sociétés écrans. Des dizaines d’autres entreprises technologiques devraient proposer des actions en bourse dans les mois à venir, a déclaré le TASE dans un communiqué au début du mois.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...