La chanteuse Rita hospitalisée
Rechercher

La chanteuse Rita hospitalisée

La diva de 54 ans est stable mais reste dans le service de soins intensifs d’un hôpital de Tel Aviv

La chanteuse israélienne Rita en 2011 (Crédit : Meir Partush/Flash90)
La chanteuse israélienne Rita en 2011 (Crédit : Meir Partush/Flash90)

L’une des chanteuses populaires d’Israël a été hospitalisée ce week-end en raison d’une infection.

Rita Yahan-Farouz, connue pour ses fans simplement comme Rita, a été transportée à l’hôpital Ichilov de Tel Aviv samedi après avoir eu un malaise.

Elle est maintenant dans un état stable mais reste dans l’unité de soins intensifs, a indiqué sa famille.

Rita, 54 ans, est née en Iran. Elle est venue en Israël avec sa famille en 1970 et est devenue l’une des meilleures artistes du pays et l’une des célébrités les plus reconnues, représentant Israël au Concours de la chanson, Eurovision, en 1990.

Elle a sorti 12 albums, qui ont tous reçu un disque d’or et dont certains ont reçu le disque multi-platine.

Elle est connue pour mettre en avant son héritage iranien et en 2012, l’album « All my Joys » est composé de chansons en hébreu et en perse.

Rita a déclaré que l’album visait à introduire à un plus large public la musique qui l’a influencée, avec « My Joys » étant sa version moderne des chansons classiques iraniennes de son passé. Elle avait confié que ses parents l’avaient aidée à améliorer son persan et qu’ils lui avaient fait des suggestions.

« Ceci est le projet de ma vie. C’est quelque chose de beaucoup plus grand que le chant ou un enregistrement ou une carrière. Je pense que c’est plus profond », a-t-elle estimé.

Elle espère que cet album pourrait créer un pont entre le peuple d’Israël et celui d’Iran. « Peu importe ce que les gouvernements… décident de faire, les gens, ils sont intelligents et ils veulent la paix et ils veulent vivre leur vie », a-t-elle déclaré.

« Il est temps que les gens sachent quelque chose d’autre que ce que le régime (iranien) représente ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...