Rechercher

La Chine première source d’importations d’Israël en 2021, dépassant les États-Unis

L'année dernière, Israël a importé 10,7 milliards de dollars de marchandises de Chine, contre 7,7 milliards de dollars en 2020, soit une hausse de près de 40 %

Un cargo au port de Ningbo-Zhoushan à Zhoushan, dans la province chinoise du Zhejiang, le 19 janvier 2022. (Crédit : Yao Feng/VCG via Getty Images/JTA)
Un cargo au port de Ningbo-Zhoushan à Zhoushan, dans la province chinoise du Zhejiang, le 19 janvier 2022. (Crédit : Yao Feng/VCG via Getty Images/JTA)

La Chine est devenue la première source d’importations en Israël en 2021, dépassant les États-Unis, selon les données publiées jeudi par le Bureau central des statistiques d’Israël.

L’année dernière, Israël a importé 10,7 milliards de dollars de marchandises de Chine, contre 7,7 milliards de dollars en 2020, soit une augmentation de près de 40 %.

Les importations d’Israël en provenance des États-Unis, qui étaient auparavant sa principale source d’importation, ont totalisé 8,2 milliards de dollars, soit une légère augmentation par rapport à 2020. Les États-Unis sont restés la principale destination des exportations d’Israël.

Le plus grand déficit commercial d’Israël était aussi enregistré avec la Chine, pour un total de 6,6 milliards de dollars.

Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid (deuxième à partir de la gauche) s’exprime lors de la cinquième réunion du comité mixte Israël-Chine sur l’innovation, le 24 janvier 2022. (Crédit : ministère des Affaires étrangères)

Ces nouvelles données interviennent peu de temps après qu’Israël a promis de tenir l’administration Biden informée de tout accord commercial majeur avec la Chine, dans le but d’éviter de nouvelles tensions.

Selon le quotidien Haaretz, les États-Unis n’ont pas formulé de demandes explicites, mais les responsables israéliens ont commencé à discuter de la politique de l’État à l’égard de la Chine.

Les administrations Biden et Trump ont toutes deux exprimé leurs préoccupations quant au réchauffement des relations entre Israël et la Chine, alors que les liens de cette dernière avec l’Europe et les États-Unis se sont dégradés.

Ces données interviennent également alors qu’Israël et la Chine ont réuni lundi une commission conjointe sur l’innovation et signé un plan triennal visant à réglementer la coopération et le dialogue entre gouvernements jusqu’en 2024. Cette réunion s’inscrit dans le cadre des événements marquant le 30e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...