La chute du rial iranien s’accélère face au dollar
Rechercher

La chute du rial iranien s’accélère face au dollar

Des analystes estiment que les sanctions américaines pourraient faire entrer la république islamique en récession

Un billet de banque iranien et un dollar américain. (Crédit : iStock)
Un billet de banque iranien et un dollar américain. (Crédit : iStock)

La chute du rial iranien s’intensifie sur le marché des changes et la devise de la République islamique a touché un nouveau plancher mardi face au billet vert.

Depuis samedi, la monnaie iranienne a perdu 12 % face à la devise américaine. Elle s’échangeait mardi en fin d’après-midi au taux d’un dollar des États-Unis pour 165 000 rials, selon le site de référence Bonbast.com.

En un an, le rial a perdu plus de 76 % de sa valeur par rapport au dollar.

Cette chute est directement liée au retrait des États-Unis de l’accord international sur le nucléaire iranien de 2015.

Elle a commencé à l’automne 2017, lorsque le président américain Donald Trump a menacé de dénoncer ce texte, et elle ne cesse de s’amplifier depuis qu’il a effectivement retiré son pays de l’accord en mai.

Ce retrait a été suivi par le rétablissement de sanctions économiques américaines contre Téhéran, début août. En novembre, une nouvelle vague de mesures punitives doit cibler le secteur énergétique, vital à l’économie iranienne.

Plusieurs analystes estiment que ces sanctions pourraient faire entrer l’Iran en récession.

Les efforts entrepris depuis avril par les autorités pour tenter d’enrayer la chute du rial – qui induit une forte poussée des prix à la consommation à l’intérieur du pays – se sont jusqu’à présent révélés vains.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...