Israël en guerre - Jour 151

Rechercher

La détention d’Evan Gershkovich prolongée par un tribunal russe

Le journaliste juif américain de 32 ans rejette les accusations d'espionnage, tout comme Washington, son journal, ses proches et sa famille

Le journaliste américain Evan Gershkovich, arrêté pour espionnage, dans le box des accusés avant l'examen de l'appel sur sa détention prolongée au tribunal de Moscou, le 22 juin 2023. (Photo Natalia KOLESNIKOVA / AFP)
Le journaliste américain Evan Gershkovich, arrêté pour espionnage, dans le box des accusés avant l'examen de l'appel sur sa détention prolongée au tribunal de Moscou, le 22 juin 2023. (Photo Natalia KOLESNIKOVA / AFP)

Un tribunal de Moscou, réuni à huis clos, a rejeté jeudi l’appel du journaliste américain Evan Gershkovich qui contestait la prolongation de sa détention provisoire pour espionnage.

« Le tribunal municipal de Moscou a confirmé le jugement du tribunal du district de Lefortovo de Moscou du 28 novembre (…) Evan Gershkovich reste en détention jusqu’au 30 janvier 2024 », ont indiqué dans la matinée les services du tribunal sur Telegram.

Le journaliste juif américain de 32 ans du Wall Street Journal, passé par l’AFP à Moscou en 2021 et 2022, a été arrêté par les services de sécurité russes lors d’un reportage à Ekaterinbourg, dans l’Oural, le 29 mars 2023.

Il est depuis détenu dans la prison de Lefortovo à Moscou.

Evan Gershkovich est accusé d’espionnage, un crime passible de 20 ans de prison, mais il rejette ces accusations, tout comme Washington, son journal, ses proches et sa famille.

La Russie n’a jamais étayé ses accusations ni apporté publiquement d’éléments de preuve, et l’ensemble de la procédure a été classée secrète.

Aucune date pour son procès n’a été avancée pour l’heure.

Dans un communiqué, l’ambassadrice américaine en Russie, Lynne Tracy, a elle jugé « inacceptable que les autorités russes aient choisi de l’utiliser comme un pion politique ».

« Les accusations portées contre Evan et Paul (Whelan) sont sans fondement », a-t-elle martelé, évoquant au passage le cas de cet ancien marine, détenu depuis 2018 et qui purge une peine de 16 ans de prison pour espionnage en Russie.

Ces dernières années, plusieurs citoyens américains ont été arrêtés et condamnés à de lourdes peines en Russie, Washington accusant Moscou d’agir de la sorte dans le but de les échanger contre des citoyens russes détenus aux Etats-Unis.

En octobre dernier, la journaliste russo-américaine Alsu Kurmasheva, travaillant pour le média Radio Free Europe/Radio Liberty (RFE/RL), a été arrêtée, accusée de ne pas s’être enregistrée en tant qu' »agent de l’étranger ».

Elle est désormais poursuivie également pour diffusion de « fausses informations » sur l’armée russe.

En décembre 2022, la basketteuse américaine Brittney Griner, condamnée en Russie pour des accusations de trafic de cannabis, avait pour sa part été libérée contre Viktor Bout, un marchand d’armes russe prisonnier aux Etats-Unis.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.