Rechercher

La femme poignardée pour avoir demandé que son café soit réchauffé se confie

"J'étais certaine que j'allais mourir", a déclaré la jeune femme agressée par un employé de station-service qui était en route pour récupérer sa robe de mariée

Suspect attaquant une femme avec une bouteille de verre cassée dans une station d’essence de Rishon Lezion, dans le centre d’Israël, le 29 août 2022. (Crédit : Capture d’écran/Police israélienne)
Suspect attaquant une femme avec une bouteille de verre cassée dans une station d’essence de Rishon Lezion, dans le centre d’Israël, le 29 août 2022. (Crédit : Capture d’écran/Police israélienne)

La jeune femme agressée cette semaine après s’être plainte à un employé d’une station-service de Rishon Lezion que son café était froid, a déclaré vendredi, qu’elle était en route pour aller récupérer sa robe de mariée au moment de l’incident.

« J’étais certaine que j’allais mourir », a déclaré la victime à la Treizième chaîne.

« Il a dit qu’il allait me tuer. »

« Pour le moment, il n’a pas exprimé de regret », a ajouté la jeune femme lors de l’interview. Son visage a été flouté et elle n’a pas été identifiée par son vrai nom pour des raisons de sécurité.

Elle n’a pas précisé quand son mariage était prévu ni si l’agression allait la contraindre à le repousser.

Sur les images des caméras de sécurité, on entend la femme se plaindre que le café que l’employé lui avait préparé était froid. Le ton est monté lorsque la femme a exigé qu’il le réchauffe ou qu’il lui en prépare un nouveau, ce que l’employé a catégoriquement refusé de faire. Lorsque la femme a tenté de lui demander son nom et ses coordonnées, il lui a lancé le café au visage et l’a chassée du magasin.

Selon les accusations de la police déposées jeudi, il a ensuite attaqué et blessé la jeune femme avec une bouteille brisée.

La victime a dû être conduite à l’hôpital Wolfson de Holon immédiatement après l’agression.

Elle a déclaré avoir des problèmes pour dormir depuis son agression et évite de voir les vidéos de l’attaque.

« Je n’arrive pas à effacer ce cauchemar de ma tête », a-t-elle dit.

« Encore maintenant, j’ai beaucoup de mal à en parler mais il faut que les gens sachent ce qui m’est arrivé ».

Le suspect a été identifié par la police comme étant un résident de Holon âgé d’une vingtaine d’années. Il a été arrêté cette semaine et la police a demandé qu’il reste en détention jusqu’à la fin de la procédure judiciaire.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...