Rechercher

La FINUL assure que le Liban s’engage à garder le Hezbollah à distance d’Israël

Tsahal a accusé le Hezbollah de se faire passer pour une ONG afin d'observer et de collecter du renseignement sur les villes israéliennes

Des Libanais, membres du Hezbollah selon l'armée israélienne, dans un poste d'observation non loin de la frontière, le 11 octobre 2018. (Crédit : armée israélienne)
Des Libanais, membres du Hezbollah selon l'armée israélienne, dans un poste d'observation non loin de la frontière, le 11 octobre 2018. (Crédit : armée israélienne)

Après une rencontre avec de hauts responsables libanais, le chef de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (FINUL) a déclaré mardi que Beyrouth est engagé en faveur du maintien de la paix en vertu de l’accord qui prévoit de garder le Hezbollah à distance des frontières israéliennes.

Cette déclaration survient au lendemain d’accusations lancées par Israël, qui affirme que le groupe terroriste chiite libanais se fait passer pour une ONG en faveur de l’écologie pour maintenir illégalement des postes d’observations le long de la frontière, et avait appelé la FINUL à enquêter.

La FINUL a rejeté toute violation de l’accord.

« Les parties [sont] engagées envers la mise en application de la résolution 1701 du Conseil de sécurité de l’ONU », a écrit Stefano Del Col sur Twitter, après avoir rencontré le président libanais Michel Aoun, allié du Hezbollah.

Il a également parlé des rencontres avec le Premier ministre Saad Hariri et le président du Parlement Nabih Berri.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...