La jeune mariée, blessée devant son enfant, est toujours dans un état grave
Rechercher

La jeune mariée, blessée devant son enfant, est toujours dans un état grave

Adi Peretz, 36 ans, s'est mariée il y a 4 mois, selon son mari; la police examine si elle a été délibérément ciblée ou si c'est le fruit d'une erreur d'identité ou d'un tir perdu

Adi Peretz (Crédit : courtoisie)
Adi Peretz (Crédit : courtoisie)

La femme qui a été grièvement blessée, apparemment par un tir perdu, alors qu’elle se trouvait dans sa voiture avec sa petite fille à Bat Yam a été identifiée mardi comme étant Adi Peretz. 

L’hôpital Ichilov de Tel Aviv a déclaré que la femme de 36 ans restait dans un état grave après avoir reçu une balle dans la tête lundi soir alors qu’elle circulait dans la banlieue de Tel Aviv. 

L’hôpital a précisé que Mme Peretz, qui réside à Rishon Lezion, était sous sédatif et intubée. Elle était traitée dans l’unité de soins intensifs neurochirurgicaux, a précisé l’hôpital. 

Sa fille, âgée de 4 ans, n’a pas été blessée physiquement mais a subi un traumatisme émotionnel suite à l’incident. 

Le mari d’Adi Peretz a déclaré à la Treizième Chaîne news qu’ils n’étaient mariés que depuis quatre mois.

« Ma femme est une femme religieuse qui couvre ses cheveux et n’a fait de mal à personne », a-t-il déclaré.

Des médecins sont vus sur les lieux de la fusillade à Bat Yam, le 9 août 2021. (Crédit : Magen David Adom)

« Il n’y a pas eu d’amélioration depuis hier », a-t-il déclaré au radiodiffuseur public Kan. « Nous prions pour que tout aille bien. Je n’ai aucune idée de ce qui s’est passé. » 

Un membre de la famille a déclaré à la Douzième Chaîne news qu’Adi Peretz n’avait aucun lien avec la pègre.

« Elle ne ferait jamais de mal à une mouche, elle n’est pas liée à ce monde [criminel]. Nous prions pour qu’elle se rétablisse », a déclaré le proche anonyme. 

Peretz ne semble pas avoir été visée par la fusillade, mais a probablement été victime d’une erreur d’identité ou d’un tir perdu provenant d’une activité criminelle de la pègre, selon les rapports. 

La police a ouvert une enquête sur l’incident survenu dans la rue Neviim à Bat Yam, a indiqué la police. 

Un haut responsable de l’enquête a déclaré à la Douzième Chaîne qu’ils examinaient toutes les pistes possibles d’investigation, et que tous les membres de l’entourage immédiat de Peretz faisaient l’objet d’un contrôle pour essayer d’établir si elle était visée ou si le tir était accidentel ou un cas d’erreur d’identité. 

Les coups de feu ont apparemment été tirés sur un homme qui était assis dans un autre véhicule près de la victime, rapporte Haaretz. Une source policière a déclaré au journal que le tireur semblait se tenir près de la route. 

Un témoin oculaire a déclaré à Walla qu’il avait entendu cinq ou six coups de feu et qu’il avait vu un homme tirer sur une voiture qui passait et qui a ensuite dévié sur le trottoir.

« Le visage de la femme saignait », a déclaré le témoin. « La fille pleurait. Nous l’avons calmée jusqu’à ce que les services d’urgence arrivent ». 

« Ce n’est pas la première fois que cela se produit malheureusement, nous entendons parler de tels assassinats presque tous les jours », a déclaré un autre témoin. « Au début, nous ne savions pas si c’était une attaque terroriste ou criminelle ». 

Adi Peretz a d’abord été emmenée à l’hôpital Wolfson dans la ville voisine de Holon avant d’être transférée à Ichilov quand son état s’est aggravé. 

Aucune arrestation n’a été annoncée en rapport avec la fusillade.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...