Israël en guerre - Jour 192

Rechercher

La justice saisie contre le député LFI Thomas Portes

Le député d'extrême gauche est accusé d'avoir donné en pâture l'identité d'un jeune Juif français, l'accusant de crimes à Gaza alors même qu'il ne s'est jamais rendu dans la zone

Thomas Portes, en 2018. (Crédit : Parti communiste français / CC BY 3.0)
Thomas Portes, en 2018. (Crédit : Parti communiste français / CC BY 3.0)

Caroline Yadan, députée Renaissance de Paris, et de nombreux autres députés de son groupe ont adressé vendredi un signalement à la Procureure de Paris contre Thomas Portes, député France insoumise de Seine-Saint-Denis.

La semaine dernière, ce dernier a partagé l’identité d’un jeune Juif français, l’accusant de « tortures » contre des Palestiniens à Gaza, alors même qu’il ne s’est jamais enrôlé dans Tsahal et n’est jamais allé à Gaza.

L’homme et sa famille ont ensuite reçu de nombreuses menaces de mort et insultes et ont été placés sous protection judiciaire.

Le texte des députés dénonçait aussi Rima Hassan, candidate LFI aux Européennes, et Taoufiq Tahani, président d’honneur de l’Association France Palestine Solidarité, pour les mêmes faits.

« Leurs propos sont susceptibles de constituer une infraction de provocation à la haine ou à la violence à l’encontre d’un groupe de personnes à raison de l’origine, de la religion, de l’ethnie, de la prétendue race », écrivent les députés. « Pour rappel, l’article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse précise que : ‘Ceux qui, par l’un des moyens énoncés à l’article 23, auront provoqué à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, seront punis d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende ou de l’une de ces deux peines seulement.’ »

« Les propos tenus par Monsieur Thomas Portes, élu de la République, ou repostés par Madame Rima Hassan […] (tous les deux très visibles sur les réseaux sociaux) sont particulièrement inquiétants et choquants. En véhiculant une fausse information, qui a, semble-t-il, entrainé des menaces de mort à l’encontre de la personne visée, ils menacent l’ordre public et propagent la haine anti-Juifs, à l’heure où le nombre d’actes antisémites a considérablement augmenté en France, notamment depuis le 7 octobre 2023. »

Vendredi, alors que la polémique montait, Thomas Portes, qui pourrait faire face à de lourdes sanctions, avait lui aussi émis un communiqué dans lequel il annonçait supprimer son tweet dénonciateur. Il a dans le même temps dénoncé une « campagne de diffamation et de cyberharcèlement insupportable » à son encontre, « relayée par les partisans français du gouvernement d’extrême droit israélien ». « Je n’ignore pas qu’elle vise avant tout à détourner l’attention des crimes perpétrés par l’armée israélienne », a-t-il ajouté, avec un certain ton mensonger et complotiste.

L’action du député a notamment été dénoncée par l’Union des étudiants juifs de France (UEJF).

L’extrême gauche française et La France insoumise en particulier sont depuis très longtemps accusés d’antisémitisme. Plusieurs responsables LFI font aussi l’objet d’accusations d’apologie du terrorisme, après qu’ils ont semblé légitimer et justifier les attaques du 7 octobre 2023 en Israël et refusé de qualifier le Hamas de groupe terroriste. Le parti a en outre multiplié les provocations sur ces thématiques ces derniers mois. La semaine dernière, le Times of Israel a rapporté que deux députés de la Nupes, liés à LFI et au Parti communiste, étaient proches du militant antisémite et suprémaciste noir Kémi Séba.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.