La Ligue arabe rejette le projet fédéral kurde en Syrie
Rechercher

La Ligue arabe rejette le projet fédéral kurde en Syrie

Les Kurdes de Syrie et leurs alliés ont proclamé jeudi un "système fédéral" unissant les zones sous leur contrôle dans le nord du pays

Des représentants de la Ligue arabe participent à une réunion au siège de la Ligue arabe au Caire, le 5 Janvier 2015. (Crédit : AFP/Mohamed el-Shahed)
Des représentants de la Ligue arabe participent à une réunion au siège de la Ligue arabe au Caire, le 5 Janvier 2015. (Crédit : AFP/Mohamed el-Shahed)

La Ligue arabe a rejeté lundi la proclamation par les Kurdes de Syrie d’une région fédérale dans le nord du pays en guerre, estimant que de tels « appels séparatistes portaient atteinte à l’unité de la Syrie ».

Les Kurdes de Syrie et leurs alliés ont proclamé jeudi un « système fédéral » unissant les zones sous leur contrôle dans le nord du pays.

Cette initiative inédite, qui s’apparente à une autonomie de facto, a été immédiatement rejetée par l’opposition et le régime syriens, qui négocient actuellement à Genève pour tenter de trouver une solution politique à cinq ans d’un conflit qui a fait plus de 270.000 morts.

« La Ligue arabe refuse ces appels séparatistes qui portent atteinte à l’unité de la Syrie », a indiqué lundi au Caire le secrétaire-général adjoint de la Ligue arabe, Ahmed Ben Helli. « L’unité et l’intégrité territoriale de la Syrie sont pour la Ligue un principe fondamental ».

Les Kurdes syriens, qui contrôlent désormais 14% du pays et les trois-quarts de la frontière syro-turque, ne sont pas associés aux pourparlers de Genève en raison notamment de l’opposition farouche de la Turquie, qui considère leurs forces comme « terroristes » et craint les répercussions sur sa propre communauté kurde.

Le projet kurde en Syrie vise à unir les trois « cantons » kurdes (Afrine, Kobané et Jaziré) et les zones récemment conquises par les forces kurdes dans le nord syrien.

Les Etats-Unis soutiennent les Kurdes syriens dans leur lutte contre le groupe Etat islamique (EI) mais ont prévenu qu’ils ne reconnaîtraient pas la création d’une région unifiée et autonome kurde en Syrie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...