La nomination du chef de la police bloquée jusqu’à l’approbation de Weinstein
Rechercher

La nomination du chef de la police bloquée jusqu’à l’approbation de Weinstein

Le procureur général déclare qu’il étudiera le cas de Gal Hirsch la semaine prochaine

Jacob Turkel, peut opposer son veto à des candidats avant leur nomination  (Crédit photo: Yossi Zamir / Flash90)
Jacob Turkel, peut opposer son veto à des candidats avant leur nomination (Crédit photo: Yossi Zamir / Flash90)

La nommination de Gal Hirsch en tant que chef de la police Israélienne a rencontré un problème jeudi lorsque le chef de la commission en charge d’approuver les importantes nominations publiques a déclaré qu’il ne se prononcerait pas tant qu’il n’aurait pas reçu le feu vert du procureur général Yehuda Weinstein.

Dans une lettre adressée au ministre publique Gilad Erdan, le chef du comité Jacob Turkel, un juge à la retraite, a écrit : « je ne peux pas vous donner mon opinion sur la question de la nommination de Gal Hirsch tant que je n’ai pas reçu les conclusions, l’opinion et la position du procureur général ».

La commission Turkel doit approuver la nomination de Hirsch en tant que chef de la police avant qu’il ne puisse entrer en fonction, après sa nommination le mois dernier par Erdan pour remplacer Yohanan Danino

La nomination de Hirsch, un général de l’armée à la retraite, si elle a été louée par le Premier minitsre Benjamin Netanyahu et le ministre de la Défense Moshe Yaalon, a également fait l’objet d’une polémique à la suite de la révélation de comportement inapproprié et de corruption impliquant son entreprise, Defense Shield Holdings.

Le procureur général Yehuda Weinstein au ministère de la Justice à Jérusalem, le 17 mai 2015 (Crédit : Dudi Vaknin / Pool)
Le procureur général Yehuda Weinstein au ministère de la Justice à Jérusalem, le 17 mai 2015 (Crédit : Dudi Vaknin / Pool)

Le bureau de Weinstein a déclaré à Turkel que le procureur général pouvait lui fournir un délai pour une enquête sur Hirsch seulement après la semaine du nouvel an juif.

Mercredi, un programme de la Deuxième chaîne a affirmé que l’entreprise de Hirsch, Defensive Shield, a reçu un contrat de plusieurs millions de shekels pour se débarasser de mines et d’obus non explosés d’une plage dans la ville du centre d’Israël Rishon Lezion en 2012.

Malgré le fait que Defensive Shield n’avait pas d’expérience dans de telles opérations, et que son principal compétiteur pour les projets avait une grande expérience dans les opérations de déminage et a proposé un prix moitié moins cher, la mairie de Rishon Lezion a accordé le contrat à l’entreprise de Hirsch.

Gal Hirsch (Capture d'écran YouTube)
Gal Hirsch (Capture d’écran YouTube)

Des média hébreux ont informé que Defensive Shield a été impliqué dans des accords avec le gouvernement géorgien, signé par un ministre de la Défense qui a maintenant fui en Géorgie et qui est accusé de fraude et de détournement de fonds publics, y compris à travers des accords avec l’entreprise de Hirsch.

Par ailleurs, les médias ont également annoncé que le FBI menait une enquête pour fraude sur des entreprises qui avaient fait des affaires avec Defensive Shield.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...