La peinture « Caïn ou Hitler en enfer » exposée à Berlin
Rechercher

La peinture « Caïn ou Hitler en enfer » exposée à Berlin

Caïn a tué son frère Abel, faisant de lui le premier meurtrier de l’humanité, selon la Genèse

Un homme regarde la peinture "Caïn ou Hitler en enfer", de George Grosz, au Musée historique allemand de Berlin, le 4 février 2020. (Crédit : AP Photo / Jens Meyer)
Un homme regarde la peinture "Caïn ou Hitler en enfer", de George Grosz, au Musée historique allemand de Berlin, le 4 février 2020. (Crédit : AP Photo / Jens Meyer)

Peintre allemand anti-nazi, George Grosz a réalisé l’œuvre « Caïn ou Hitler en enfer » en 1944.

Depuis le début du mois, l’œuvre, rachetée aux descendants du peintre, est exposée dans le cadre d’une nouvelle exposition permanente au Musée historique allemand.

La peinture dépeint Hitler tel un monstre de l’apocalypse, assis parmi des os alors que la guerre fait rage derrière lui. Elle compare ainsi Hitler à Caïn, qui a tué son frère Abel, faisant de lui le premier meurtrier de l’humanité selon la Genèse.

Membre du mouvement Dada, George Grosz a été considéré par les nazis comme un artiste « dégénéré » et un grand nombre de ses œuvres ont été détruites.

Un homme au premier plan prend une photo de la peinture « Caïn ou Hitler en enfer », de George Grosz, au Musée historique allemand de Berlin, le 4 février 2020. (Crédit : AP Photo / Jens Meyer)

De la fin de la Première Guerre mondiale à l’arrivée au pouvoir d’Hitler en 1933, il a été l’un des artistes politiques les plus influents de la République de Weimar. Il est mort en 1959 à Berlin, après être revenu de son exil américain, de 1932 à 1959.

Selon le peintre, l’œuvre représentait Hitler « tel un monstre fasciste, ou telle une bête de l’apocalypse ».

« Pour moi, il est important que les jeunes aient accès à l’œuvre et à la vision critique que l’artiste avait du nazisme », explique Markus Hilgert, responsable culturel allemand.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...