La police de Jérusalem renforce la sécurité avant Pessah
Rechercher

La police de Jérusalem renforce la sécurité avant Pessah

Au lendemain d’une attaque au couteau dans la Vieille Ville, un commandant prévient que les terroristes chercheront probablement à attaquer pendant la fête juive

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Les forces de sécurité dans la Vieille Ville de Jérusalem après une attaque au couteau qui a fait trois blessés, le 1er avril 2017. (Crédit : Thomas Coex/AFP)
Les forces de sécurité dans la Vieille Ville de Jérusalem après une attaque au couteau qui a fait trois blessés, le 1er avril 2017. (Crédit : Thomas Coex/AFP)

Un responsable de la police a annoncé dimanche que la sécurité serait renforcée dans Jérusalem avant la fête de Pessah, par précaution contre d’éventuelles attaques terroristes.

Au lendemain d’une attaque au couteau qui a fait trois blessés dans la Vieille Ville de la capitale, le commandant Doron Turgeman, qui supervise la sécurité de la zone, a déclaré que les groupes terroristes cherchaient à attaquer des Israéliens pendant les fêtes juives.

« Les jours fériés et les fêtes provoquent tensions et sensibilité, et sont une période de choix pour des attaques, a déclaré Turgeman à la radio militaire. Avant la fête, il y aura un déploiement plus large que d’habitude en raison des évaluations de la situation. Nous sommes ici afin de permettre à la fête de se dérouler comme d’habitude. »

La fête de Pessah, longue d’une semaine, commence le 10 avril. Des dizaines de milliers de personnes devraient se rendre dans la Vieille Ville pendant la fête.

Fidèles juifs devant le mur Occidental de la Vieille Ville de Jérusalem, au pied du mont du Temple, le lieu le plus saint du judaïsme, pendant Pessah, le 6 avril 2015. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Fidèles juifs devant le mur Occidental de la Vieille Ville de Jérusalem, au pied du mont du Temple, le lieu le plus saint du judaïsme, pendant Pessah, le 6 avril 2015. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Samedi après-midi, un terroriste palestinien a poignardé deux jeunes hommes et un policier dans la Vieille Ville, avant d’être abattu par les forces de sécurité. Il s’agissait de la seconde attaque au couteau de la semaine dans la Vieille Ville.

Mercredi dernier, des gardes-frontières avaient abattu une femme alors qu’elle tentait de les poignarder avec des ciseaux devant la porte de Damas.

Ces derniers 18 mois, la Vieille Ville, et la porte de Damas en particulier, a été la scène de plusieurs attaques palestiniennes, et d’une attaque commise par un ressortissant jordanien.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...