La Russie devrait faire pression pour une réconciliation intra-palestinienne
Rechercher
Opinio

La Russie devrait faire pression pour une réconciliation intra-palestinienne

La "raison principale" de l'invitation du chef du Hamas à Moscou, Ismail Haniyeh, qui déplaît à Israël et à l'AP, est l'effort pour combler les fossés, rapporte un quotidien arabe

Les chefs du Hamas et du Fatah  se rencontrent à Gaza pour évoquer la réconciliation palestinienne le 22 avril 2014. De gauche à droite : le leader du Hamas  Moussa Abu Marzouk, le responsable du Fatah Azzam Al-Ahmed, le chef du gouvernement du Hamas Ismail Haniyeh, et le président-ajoint du parlement palestinien Ahmed Bahar (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)
Les chefs du Hamas et du Fatah se rencontrent à Gaza pour évoquer la réconciliation palestinienne le 22 avril 2014. De gauche à droite : le leader du Hamas Moussa Abu Marzouk, le responsable du Fatah Azzam Al-Ahmed, le chef du gouvernement du Hamas Ismail Haniyeh, et le président-ajoint du parlement palestinien Ahmed Bahar (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)

La Russie envisage de faire des efforts pour aider les rivaux que sont le Fatah et le Hamas à parvenir à une réconciliation, a rapporté jeudi Al-Sharq Al-Awsat, un quotidien arabe basé à Londres, citant des sources « bien informées ».

Le Fatah et le Hamas sont en désaccord depuis 2007, année où ce dernier a évincé de force l’Autorité palestinienne dominée par le Fatah de la bande de Gaza.

Au cours des dernières années, les deux parties se sont entendues sur un certain nombre d’accords de réconciliation, mais n’ont pas réussi à les mettre en œuvre.

L’intention de la Russie de favoriser un éventuel rapprochement a été la « raison principale » de sa récente décision d’inviter le chef du bureau politique du Hamas Ismail Haniyeh à Moscou, ont déclaré les sources à Al-Sharq Al-Awsat.

Le dirigeant du Hamas Ismail Haniyeh salue les émeutiers durant une manifestation frontalièer dans la bande de Gaza, le 12 octobre 2018. (Crédit : AP/Khalil Hamra)

Le ministre des Affaires étrangères de l’AP Riyad al-Maliki arrivera à Moscou jeudi, selon la Voix de la Palestine, la station de radio officielle de l’AP.

Haidar Rashid, représentant de la Russie à Ramallah, a adressé le 28 novembre une invitation à Haniyeh, selon le site officiel du Hamas.

Haniyeh devrait partir pour l’Egypte ce week-end ou au début de la semaine prochaine avant de se rendre à Moscou, selon les sources, ajoutant qu’il pourrait également faire escale au Qatar, Turquie, Liban, Soudan, Koweit et autres pays à l’étranger.

Haniyeh ne s’est rendu dans aucun autre pays que l’Égypte depuis qu’il est devenu chef du Hamas en mai 2017.

Des responsables du gouvernement israélien ont protesté avec force auprès de la Russie à propos de son invitation du chef du Hamas, a rapporté mardi la Dixième chaîne, citant des responsables israéliens.

Le ministre des Affaires étrangères de l’Autorité palestinienne, Riyad al-Maliki, lors d’une conférence de presse le 10 octobre 2014. (Ala Mufarja / Wafa)

Mais les responsables russes ont rejeté les objections d’Israël, notant que l’Etat juif s’entretenait lui-même avec le groupe terroriste, ajoute le rapport de la Dixième chaîne.

Au cours des derniers mois, Israël a engagé des pourparlers indirects avec le Hamas, sous la médiation de l’Égypte et d’autres acteurs internationaux, à propos de Gaza.

Des Palestiniens sont vus au point de passage d’Erez avec Israël près de Beit Hanoun dans le nord de la bande de Gaza le 27 août 2018. (AFP/MAHMUD HAMS)

La Russie a informé « toutes les parties », y compris Israël, que la réconciliation entre le Fatah et le Hamas contribuerait à maintenir le calme et à soutenir la création future d’un Etat palestinien, ont fait remarquer les sources à Al-Sharq Al-Awsat.

La Russie a déjà fait des efforts pour faire progresser la réconciliation entre le Fatah et le Hamas.

En janvier 2018, Moscou a accueilli un certain nombre de représentants des deux partis rivaux et de plusieurs autres factions palestiniennes pour discuter de la solution du différend intérieur palestinien.

En mai 2011, la Russie a également accueilli des responsables du Fatah et du Hamas pour soutenir les efforts de réconciliation.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...