Israël en guerre - Jour 258

Rechercher

La tante d’Ariel et de Kfir Bibas : « Nous espérons qu’ils ne sont pas des trophées »

Les proches réclament la libération immédiate de la famille Bibas, enlevée à Nir Oz le 7 octobre. Les deux enfants roux sont les plus jeunes otages encore détenus à Gaza

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Ofri Bibas Levy portant un tee-shirt à l'effigie de son frère, de sa belle-sœur et de leurs deux enfants de 4 ans et de 10 mois, tous retenus en otage à Gaza, à Tel Aviv, le 21 novembre 2023. (Crédit : Ariel Schalit/AP)
Ofri Bibas Levy portant un tee-shirt à l'effigie de son frère, de sa belle-sœur et de leurs deux enfants de 4 ans et de 10 mois, tous retenus en otage à Gaza, à Tel Aviv, le 21 novembre 2023. (Crédit : Ariel Schalit/AP)

Ofri Bibas, la tante des deux plus jeunes otages encore otages à Gaza, a déclaré mardi vouloir croire que le retard dans la libération de ses proches, à la faveur de la trêve, faisait partie de la guerre psychologique que mène le Hamas.

Son frère, Yarden Bibas, est otage à Gaza depuis le 7 octobre : sa femme, Shiri Bibas, et leurs deux enfants aux cheveux roux, Ariel, 4 ans et Kfir, aujourd’hui âgé de 10 mois, ont eux aussi été enlevés de leur domicile du kibboutz Nir Oz

La guerre psychologique « fonctionne très bien parce que ces quatre derniers jours [depuis le début de la trêve] ont été un effroyable cauchemar », confie Ofri Bibas. « J’espère qu’ils ne les gardent pas comme un trophée. »

Dans la mesure où trente enfants ont déjà été libérés mais que 10 sont toujours en captivité à Gaza, parmi lesquels Ariel et Kfir, et que 69 otages ont été libérés à la date de mardi après-midi, Bibas veut plaider la cause des siens.

« Nous ignorons où ils sont détenus. D’après ce que nous savons, ils se trouvent sous terre », explique Bibas.

Elle a demandé au gouvernement israélien ainsi qu’au Qatar et à l’Égypte, à « tous ceux qui sont impliqués dans cette négociation et cet accord », de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour obtenir la libération rapide des Bibas dans le cadre de cet accord de trêve.

« Il est temps qu’ils soient libérés », dit-elle.

Les Bibas – le père, Yarden, Ariel, quatre ans, la mère, Shirli, et le bébé, Kfir – ont été enlevés par des terroristes du Hamas le 7 octobre 2023 dans le kibboutz Nir Oz (Autorisation)

Bibas assure ne rien pouvoir dire sur ceux qui détiennent ses proches.

Selon l’armée israélienne, la famille Bibas a été confiée par le Hamas à une autre organisation terroriste palestinienne de Gaza, ce qui réduit à néant les espoirs d’une libération au titre de la trêve actuelle.

Le porte-parole de Tsahal, Avichai Adraee, a déclaré que la famille avait été remise à une autre faction terroriste palestinienne de Gaza et qu’elle était actuellement détenue dans la ville de Khan Younis, dans le sud de Gaza. On ignore à ce stade à quel moment le transfert a eu lieu ainsi que le nom de la faction qui les détient.

« Personne n’a vu Shiri », dit Ofri Bibas. « C’est tout ce que je peux dire. »

Elle espère qu’ils se trouvent dans un « endroit un peu méconnu, ce qui explique qu’il faudra du temps pour les trouver et les ramener, mais c’est juste mon sentiment ». « Je n’ai pas d’information officielle là-dessus. »

Eylon Keshet, le cousin de Yarden Bibas, redit à quel point il est important d’obtenir la libération des Bibas, surtout en raison du jeune âge des deux enfants.

« C’est complètement inédit », estime Keshet, qui rappelle que Kfir est un bébé dont la principale source de nourriture est le lait maternisé et qu’Ariel souffre de différents problèmes de santé.

Eylon Keshet, cousin de Yarden Bibas, qui, avec sa femme Shiri Bibas et ses deux enfants, Ariel et Kfir, est toujours otage à Gaza le 28 novembre 2023 (Autorisation)

Du haut de ses 10 mois, Kfir est le plus jeune Israélien pris en otage et conduit à Gaza le 7 octobre dernier.

« Ce ne sont pas que des photos, c’est un vrai bébé qui se trouve là-bas », souligne Keshet en montrant une photo de Kfir.

« Leurs grands-parents ont été tués, massacrés », dit-il. « Leur maison a été détruite. Ils ont tellement de souffrances qui les attendent. »

Les parents de Shiri Bibas, Margit Silberman Shnaider et Yosi Silberman, également résidents du kibboutz Nir Oz, ont été assassinés le 7 octobre.

Margit Silberman Shnaider et Yosi Silberman ont été tués le 7 octobre 2023 par des terroristes du Hamas lors d’un massacre du kibboutz Nir Oz (Autorisation)

Yarden Bibas, qui avait une arme de poing sur lui ce jour-là, était sorti pour défendre le kibboutz, rappelle Keshet.

Il a ensuite été vu sur une photo, la tête ensanglantée, frappé à la tête avec un marteau, entouré d’une foule de terroristes en liesse en route pour Gaza.

Shiri a quan -à elle été filmée serrant contre elle ses deux bébés, enveloppés dans une couverture, la terreur se lisant sur son visage.

« Malheureusement, nous ne pensons pas qu’ils sont détenus ensemble », confie Keshet. « Nous ne savons absolument rien. Nous sommes dans le flou ici. Nous ne savons rien sur leurs conditions de détention, leur état de santé. C’est un cauchemar pour nous. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.