La Turquie arrête trois membres présumés de l’EI, dont un Britannique
Rechercher

La Turquie arrête trois membres présumés de l’EI, dont un Britannique

La justice a ordonné le placement en détention des trois suspects

Une vidéo de l'Etat islamique montre l'exécution d'un présumé espion russe  (Crédit  : Capture d'écran YouTube)
Une vidéo de l'Etat islamique montre l'exécution d'un présumé espion russe (Crédit : Capture d'écran YouTube)

La Turquie a arrêté trois personnes, deux Pakistanais et un Britannique, soupçonnées d’appartenir à l’organisation djihadiste Etat Islamique (EI), a rapporté mardi l’agence Anatolie.

Les suspects pakistanais ont été arrêtés la semaine dernière lors d’une descente de police à leurs domiciles du district de Mecidiyekoy, dans le centre d’Istanbul, a précisé l’agence de presse progouvernementale.

Sur la base de renseignements fournis par les suspects, les autorités ont ensuite procédé à l’arrestation d’un ressortissant britannique, identifié comme Hasan H., à un arrêt de bus du district de Fatih, le centre historique d’Istanbul.

La justice a ordonné le placement en détention des trois suspects.

Selon Anatolie, Hasan H. serait lié à Aine Lesley Davis, un citoyen britannique présenté comme un partenaire du fameux « Jihadi John », le bourreau britannique de l’EI probablement tué lors d’une frappe de drones américaine en novembre en Syrie.

Musulman britannique radicalisé originaire de Londres, Davis faisait partie d’un groupe présumé lié à l’EI et arrêté en Turquie en novembre. Les autorités turques avaient annoncé qu’ils préparaient un attentat djihadiste « majeur » le même jour que les attentats de Paris.

Depuis qu’il a été écroué, aucune information n’a filtré sur le cas de Davis.

Longtemps accusé par ses alliés de complaisance envers les groupes radicaux qui luttent contre le régime de Damas, le gouvernement islamo-conservateur turc a multiplié les arrestations de membres présumés de l’EI après plusieurs attaques meurtrières sur le sol turc attribuées par les autorités au groupe islamiste.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...