La vaccination de Netanyahu a violé le protocole de l’hôpital – Infirmière
Rechercher

La vaccination de Netanyahu a violé le protocole de l’hôpital – Infirmière

Shoshi Gomel a été remplacée par le médecin personnel du Premier ministre Tzvi Berkovitz, même si elle avait rempli la seringue ; elle dit que cela lui a "ôté la pression"

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu , 71 ans, sourit avant d'être vacciné contre le coronavirus. (Crédit : AMIR COHEN / POOL / AFP)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu , 71 ans, sourit avant d'être vacciné contre le coronavirus. (Crédit : AMIR COHEN / POOL / AFP)

C’est une infirmière du centre médical Sheba qui devait être initialement chargée d’administrer la première dose de vaccin contre le coronavirus au Premier ministre Benjamin Netanyahu, samedi soir. Elle a affirmé, dimanche soir, que l’injection s’était déroulée en violation des protocoles de l’établissement.

Shoshi Gomel, remplacée à la dernière minute par le médecin personnel de Netanyahu, Tzvi Herman Berkovitz, a confié devant les caméras de la Douzième chaîne qu’elle avait été « excitée d’avoir été choisie pour aider Israël à entrer dans une nouvelle ère où le coronavirus aurait disparu » mais que la seringue qu’elle tenait dans la main, après l’avoir remplie du contenu de la fiole de vaccin, lui avait été retirée.

« Même si le docteur Berkovitz était à côté de moi et qu’il a vu la dose, ce qu’il s’est passé est une violation du protocole de l’hôpital », a-t-elle déclaré, expliquant que la personne qui a rempli la seringue doit être celle qui administre le vaccin.

« Peut-être que Netanyahu lui fait davantage confiance… Il a reçu d’autres vaccins de sa part dans le passé », a-t-elle déclaré, songeuse. Elle s’est aussi interrogée sur la possibilité que l’agence de sécurité du Shin Bet ait réclamé que le Premier ministre soit vacciné par son propre médecin.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s’est fait vacciner samedi soir contre le Covid-19, lançant du même coup la campagne nationale de vaccination contre ce virus en Israël. (Crédit : capture d’écran YouTube)

Gomel a souligné qu’elle ne s’était pas sentie insultée lorsque le médecin personnel de Netanyahu avait pris sa place. « Cela m’a ôté toute la pression », a-t-elle continué.

Le processus de vaccination est assez lent, le flacon nécessitant d’être longuement secoué. C’est Berkovitz qui a finalement vacciné Netanyahu, se dirigeant vers son bras gauche, alors que le Premier ministre était assis depuis de longues minutes après avoir dénudé son bras droit. Netanyahu, qui est gaucher, a demandé à son médecin d’être vacciné au bras droit – ce que ce dernier a finalement fait.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...