L’aéroport Ben Gurion a brièvement rouvert pour accueillir 302 olim éthiopiens
Rechercher

L’aéroport Ben Gurion a brièvement rouvert pour accueillir 302 olim éthiopiens

Les immigrants sont en quarantaine. Seul un enfant de 6 ans, qui devait subir une opération cardiaque d'urgence, a été conduit à l'hôpital

Une petite fille sourit en arrivant d'Éthiopie alors que sa mère embrasse le sol à l'aéroport Ben Gurion en Israël, le 12 février 2021. (Autorisation de l'ICEJ via JTA)
Une petite fille sourit en arrivant d'Éthiopie alors que sa mère embrasse le sol à l'aéroport Ben Gurion en Israël, le 12 février 2021. (Autorisation de l'ICEJ via JTA)

JTA – L’aéroport Ben Gurion a rouvert brièvement vendredi pour 302 nouveaux immigrants en provenance d’Ethiopie, dont un garçon de 6 ans qui avait besoin d’une opération cardiaque d’urgence.

Les nouveaux arrivants ont été mis en quarantaine pendant 14 jours, mais le garçon a été rapidement transféré dans un hôpital local.

Les Éthiopiens, parmi les quelque 8 000 personnes d’origine juive en attente d’alyah, avaient été testés pour le COVID-19 à Gondar avant leur arrivée, selon un communiqué de l’Ambassade chrétienne internationale de Jérusalem, ou ICEJ, un groupe évangélique qui a parrainé leur arrivée et affrété l’avion qui les a amenés.

De Gondar, les immigrants ont voyagé en bus pendant 12 heures vers Addis Abeba avant le vol de quatre heures vers Israël.

« Désormais, leur rêve de retrouver enfin leur famille en Terre promise est devenu réalité », a déclaré le Président de l’ICEJ, Jürgen Bühler, dans un communiqué. « Nous devons également remercier de nombreux chrétiens dans le monde entier pour avoir rendu ce vol possible ».

L’aéroport est fermé depuis le 25 janvier dans le cadre des tentatives du gouvernement pour freiner la propagation du coronavirus. Il est prévu qu’il reste fermé au moins jusqu’au 20 février.

Les Éthiopiens, connus sous le nom de Falash Mura, sont largement considérés comme s’étant convertis au christianisme sous la contrainte tout en continuant d’observer certaines traditions juives.

Israël a terminé le transport aérien d’un autre groupe de Juifs éthiopiens connu sous le nom de Beta Israel dans les années 1990.

Le gouvernement israélien a autorisé les Falash Mura à immigrer en vertu de la loi du Retour pour les Juifs et leurs familles.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...