L’ambassadeur des USA « mortifié » par une photo de Jérusalem sans Dôme du Rocher
Rechercher

L’ambassadeur des USA « mortifié » par une photo de Jérusalem sans Dôme du Rocher

David Friedman a été photographié devant une image aérienne trafiquée de Jérusalem, dans laquelle le Dôme du Rocher a été remplacé par le Temple juif

L'ambassadeur des États-Unis en Israël, David Friedman, est photographié à côté d'un homme tenant une affiche du Temple juif remplaçant le Dôme du Rocher musulman sur le Mont du Temple de Jérusalem, lors d'un événement pour l'association éducative Achiya à Bnei Brak, le 22 mai 2018. (Avec l'aimable autorisation de Kikar HaShabbat)
L'ambassadeur des États-Unis en Israël, David Friedman, est photographié à côté d'un homme tenant une affiche du Temple juif remplaçant le Dôme du Rocher musulman sur le Mont du Temple de Jérusalem, lors d'un événement pour l'association éducative Achiya à Bnei Brak, le 22 mai 2018. (Avec l'aimable autorisation de Kikar HaShabbat)

L’ambassadeur des États-Unis en Israël, David Friedman, a déclaré à Hadashot qu’il était « plus affligé que n’importe quel Palestinien » par l’image aérienne retouche de Jérusalem, dans laquelle le Dôme du Rocher a été remplacé par le Temple juif, devant laquelle il a été photographié mardi.

Friedman a qualifié l’incident de « regrettable » et a dit qu’il se sentait mal à l’aise de voir les gens agir de la façon dont ils l’ont fait.

Cependant, il dénonce les critiques des responsables palestiniens qui l’ont qualifié de « terroriste colonisateur » après la publication de la photo.

« Les États-Unis ont donné plus de 5 milliards de dollars aux Palestiniens depuis les années 1990. Il n’y a aucun pays qui apporte une aide financière équivalente et qui essaie d’aider les Palestiniens à améliorer leurs conditions de vie », a déclaré M. Friedman.

L’ambassadeur estime que les Etats-Unis ne « méritent pas ce traitement », mais qu’il n’a pas été offensé par les attaques.

L’ambassade des États-Unis à Jérusalem a déclaré mardi qu’il avait été « poussé brusquement » devant la photo retouchée lors d’une visite à une organisation à but non lucratif.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...