Rechercher

L’AP accuse Israël après la mort d’un ex-prisonnier d’insuffisance rénale

Issa Qaraqe affirme que sa mort résulte d’une “négligence médicale” pendant qu’il était en détention ; Israël demande des preuves de cette accusation

Un Palestinien soigné à l'hôpital de Ramallah, le 17 mars 2011. Illustration. (Crédit : Issam Rimawi/Flash90)
Un Palestinien soigné à l'hôpital de Ramallah, le 17 mars 2011. Illustration. (Crédit : Issam Rimawi/Flash90)

Un Palestinien qui a été emprisonné en Israël est mort mardi, en raison, selon un responsable palestinien, d’une « négligence médicale » pendant sa détention en Israël.

Mazen Muhammad al-Mughrabi, un homme de 45 ans qui habitait à Abwein, dans le nord de la Cisjordanie, est mort d’une insuffisance rénale après avoir contracté des problèmes de santé pendant qu’il était emprisonné en Israël avant sa libération il y a deux ans, a déclaré Issa Qaraqe à l’agence de presse palestinienne Maan.

Qaraqe dirige la commission des Affaires des prisonniers de l’Autorité palestinienne (AP).

Assaf Librati, porte-parole du service des prisons d’Israël, a remis en doute cette affirmation. Il a déclaré au Times of Israël que « nous serions heureux d’obtenir des preuves qui soutiennent cette accusation. »

Même si de précédentes informations indiquaient que Mughrabi était mort alors qu’il jeûnait en solidarité avec les prisonniers palestiniens en grève de la faim dans les prisons israéliennes, Qaraqe a dit à Maan que Mughrabi lui-même n’était pas en grève de la faim, mais qu’il s’était rendu dans une tente de protestation à Ramallah pour soutenir les prisonniers.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...