Israël en guerre - Jour 255

Rechercher

L’AP demande un prêt aux Émirats arabes unis et à la Norvège – diplomate

L'Autorité palestinienne est en pourparlers avec Abou Dhabi et Oslo pour un prêt mensuel afin de compenser les centaines de millions de dollars de taxes qu'Israël tente de retenir

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

Le dirigeant de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas participant à une réunion avec le président chinois Xi Jinping au Grand Hall du Peuple, à Pékin, le 14 juin 2023. (Crédit : Jade Gao/POOL/AFP)
Le dirigeant de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas participant à une réunion avec le président chinois Xi Jinping au Grand Hall du Peuple, à Pékin, le 14 juin 2023. (Crédit : Jade Gao/POOL/AFP)

L’Autorité palestinienne (AP) est en pourparlers avec les Émirats arabes unis et la Norvège pour que Abou Dhabi ou Oslo offrent à Ramallah un prêt mensuel afin de compenser les centaines de millions de dollars de recettes fiscales qu’Israël tente de retenir à l’AP, a indiqué jeudi un diplomate occidental de haut rang au Times of Israel.

Israël retient 275 millions de shekels de recettes fiscales qu’il perçoit au nom de Ramallah. Ce montant correspond à la somme que l’AP utilise pour payer les services et les employés de Gaza.

En novembre dernier, le Conseil des ministres avait voté pour retenir la part de Gaza du transfert mensuel au motif que les fonds pourraient être acheminés vers le groupe terroriste palestinien du Hamas, rival de l’AP.

En signe de protestation, l’AP avait refusé d’accepter les recettes fiscales, qui constituent la majeure partie de son budget annuel, mettant Ramallah en danger d’effondrement financier.

La décision israélienne a été fortement critiquée par l’administration Biden, qui a exigé que Jérusalem débloque les fonds, puisqu’ils appartiennent à l’AP.

La semaine dernière, le cabinet a approuvé un compromis prévoyant le transfert des fonds à la Norvège, qui ne pourra les remettre à l’AP que si le ministre des Finances, Bezalel Smotrich, un député d’extrême-droite qui entretient des relations particulièrement conflictuelles avec l’AP, donne son feu vert. Le cadre israélien interdit également à l’AP de transférer ces fonds à Gaza et empêcherait indéfiniment Ramallah de recevoir ces recettes fiscales en cas de violation de l’accord.

Bien que le nouveau cadre permette à l’AP de disposer de la partie des fonds destinée à Gaza afin de payer les services en Cisjordanie, Ramallah estime que Smotrich mettra des mois avant d’autoriser la Norvège à débloquer les recettes fiscales, selon un responsable palestinien.

En conséquence, l’AP travaille sur une solution de contournement qui lui donnerait un accès plus rapide et plus garanti au transfert mensuel de 75 millions de dollars par le biais de prêts bancaires des Émirats arabes unis ou de la Norvège, selon le diplomate occidental de haut rang. La part de Gaza représente environ 25 % du total des recettes fiscales mensuelles.

« Sans les 275 millions de shekels mensuels, l’Autorité palestinienne ne survivra pas. L’accord avec la Norvège n’aurait aucune raison d’être », a ajouté le diplomate.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.