L’AP remettrait son projet de résolution sur les implantations à l’ONU
Rechercher

L’AP remettrait son projet de résolution sur les implantations à l’ONU

Abbas serait prêt à présenter ce mois-ci la condamnation de la politique d’Israël en Cisjordanie au vote du Conseil de sécurité

Mahmoud Abbas devant la 70ème Assemblée générale de l'ONU, le 30 septembre 2015 (Crédit : capture d'écran UN live)
Mahmoud Abbas devant la 70ème Assemblée générale de l'ONU, le 30 septembre 2015 (Crédit : capture d'écran UN live)

L’Autorité palestinienne (AP) aurait remis cette semaine un projet de résolution à plusieurs représentants des états membres du Conseil de sécurité de l’ONU condamnant les implantations israéliennes en Cisjordanie.

Le président de l’AP, Mahmoud Abbas voudrait présenter sa résolution au vote pendant sa visite à l’ONU dans deux semaines, a annoncé jeudi Haaretz.

En début d’année, Riyad Mansour, l’envoyé Palestinien aux Nations unies, a suggéré qu’une résolution condamnant l’expansion par Israël des implantations israéliennes pourrait être une première étape vers la réanimation des perspectives de paix, mais il a souligné qu’il devait y avoir un plan plus vaste.

Mansour a déclaré qu’un tel plan pourrait inclure la création d’un groupe de soutien international, le déploiement d’observateurs aux points de conflit ou l’organisation d’une conférence internationale pour la paix.

Les Etats-Unis avaient en 2011 apposé leur veto pour bloquer une résolution de l’ONU condamnant les implantations israéliennes, et avaient rejeté un rôle direct de l’ONU dans le processus de paix.

Le Conseil n’a pas adopté de résolution sur le processus de paix israélo-palestinien depuis 2009.

Un porte-parole d’Abbas a déclaré mercredi que le dirigeant palestinien rencontrerait le président français François Hollande ce mois-ci à Paris pour discuter d’une nouvelle poussée française pour la paix.

Abbas « aura une rencontre importante avec le président François Hollande pour discuter de l’organisation d’une conférence internationale pour la paix, en accord avec l’initiative française », a déclaré Nabil Abu Rudeineh.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré qu’« Abu Mazen [Mahmoud Abbas] prend une mesure qui repoussera les négociations. Les négociations directes sont le seul moyen de faire avancer la paix, et Abu Mazen les évite. Les Palestiniens apprennent quotidiennement à leurs enfants que les implantations sont Tel Aviv, Haïfa et Saint-Jean d’Acre. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...